Suivez-nous RSS Facebook Twitter

Nouveaux projets de Milan Presse à Toulouse, de nouveaux titres et un déménagement

le 06/09/2012 à 17h45 — ObjectifNews.com
BusinessMidi-Pyrénées

Jean-Marie Montel, DG de Milan Presse

Jean-Marie Montel prend les reines du groupe de presse jeunesse avec une feuille de route ambitieuse. Le nouveau directeur général de Milan Presse (propriété de Bayard Presse à 100 %, ) souhaite conduire l’entreprise dans une phase active de développement.
Son entretien avec Emmanuelle-Durand Rodriguez est à lire dans le nouveau numéro d’Objectif News, en kiosque depuis le 4 septembre.
Extraits.

Comment peut-on présenter Milan Presse ?
Le groupe a été fondé dans les années 80 à Toulouse et s’est positionné, dès le départ, sur le secteur de la presse enfantine éducative. Il est aujourd’hui une filiale à 100 % du groupe Bayard qui l’a racheté en 2004. Le groupe compte 280 salariés sans compter plusieurs centaines d’auteurs.

Quels sont les titres principaux édités par Milan ?

Au total, nous comptons une quinzaine de titres destinés à des enfants entre 0 et 14 ans. Et nous avons 350 000 abonnés et 7 millions de numéros diffusés en kiosque. Récemment, nous avons développé des titres sous licence : Le Petit Prince, une licence achetée aux ayants droit de Saint-Éxupéry, ou encore Géo Ado.

En tant que nouveau directeur général, quelle est votre feuille de route ?
Ma mission est de faire de Milan un pilier du groupe Bayard. Milan doit se développer, générer du chiffre d’affaires et créer de nouvelles activités. Aujourd’hui nous sommes à l’équilibre, nous ne perdons pas d’argent mais nous n’en gagnons pas non plus. L’objectif est évidemment que cela change. Il nous faut dégager des marges de manœuvre et prendre des risques.

Quels développements envisagez-vous ?
Nous allons lancer de nouveaux titres destinés aux enfants de 7 à 11 ans.
Je souhaite également réenclencher des liens avec la communauté éducative car je suis convaincu que l’avenir de Milan est dans l’accompagnement des parents et des éducateurs. Milan était historiquement très proche du milieu éducatif et nous devons reprendre notre place. On sait que les programmes vont changer et nous sommes prêts à développer de nouveaux titres, des sites internet et des supports pédagogiques. Nous pensons aussi que nous avons un rôle à jouer dans le support à la formation des enseignants qui elle aussi va changer. Nous allons aussi développer des prestations de service en matière d’édition ou de gestion des abonnés à des groupes de presse, et développer les propositions numériques à nos abonnés.

Quel est le calendrier de tous ces projets ?
Dès la rentrée, nous entrons dans une phase active de développement qui va se traduire par la création de nouveaux titres mais aussi de postes supplémentaires. Nous avons donc besoin de faire évoluer nos locaux. Nous envisageons deux hypothèses, l’agrandissement du site actuel de la rue Léon Joulin à Toulouse ou un déménagement. Une société a été mandatée afin de trouver des locaux de 6 000 m2, situés entre le sud de Toulouse et Blagnac.

Des propos recueillis par Emmanuelle Durand-Rodriguez
© photo Rémi Benoit

La suite, à lire dans le numéro 23 d’Objectif News, chez tous les bons marchands de journaux de Midi-Pyrénées !

Auteur : ML 
Partagez
 

Toute l'actualité économique en Midi-Pyrénées avec la Quotidienne de 18h.

Je m'inscris