Suivez-nous RSS Facebook Twitter

Nutritis investit 7,7 M€ dans un nouveau site de production

le 18/04/2012 à 16h39 — ObjectifNews.com
BusinessMidi-Pyrénées

Le site de production de Cruviers-Lascours a nécessité 9,2 M€ d'investissements

Nutritis poursuit son développement à grande vitesse. L'entreprise de Moissac (Tarn-et-Garonne) espère passer de 3,4 à 7 M€ de CA en 2012. Fournisseur de sucres 100% naturels pour l'industrie agro-alimentaire, elle inaugurera demain jeudi 15 avril un nouveau site de production dans le Gard pour sa filiale industrielle, Nutritis Production.

Pommes, pêches et melons déclassés par les opérateurs de marché vont retrouver une seconde vie grâce à Nutritis Production. La filiale industrielle de Nutritis inaugurera demain jeudi 15 avril sa ligne de production de Cruviers-Lascours, dans le Gard. Elle y produira des sucres de fruits employés par l'industrie agro-alimentaire.

« Pour nous, l’enjeu est double, explique Pierre Lapoujade, PDG de Nutritis. Nous devons d’une part réussir le développement de l’activité de l’entreprise par la valorisation et la production et d’autre part, nous devons nous positionner sur le marché et populariser le sucre de fruits, en accroître la notoriété. Cet ingrédient répond en effet aux attentes de naturalité des consommateurs et possède une valeur nutritionnelle intéressante en termes de santé. » Nutritis ambitionne de doubler son chiffre d'affaires en 2012 pour atteindre 7 M€ et emploie actuellement 28 personnes.

10 000 tonnes de sucres en cinq ans

9,2 M€ ont été investis à Cruviers-Lascours : 7,7 M€ ont été apportés par Nutritis, dont 1,4 M€ d’aides reçues de la part du Conseil général du Gard, du Conseil général de l’Aude, du Conseil régional du Languedoc-Roussillon, du Feder et du Feader. Grap’Sud, qui héberge les lignes de production de Nutritis Production sur le site de son siège social gardois ainsi qu’à Rieux-Minervois dans l’Aude, a injecté le reste.

Les fruits déclassés sont désormais reçus sur le site de Rieux-Minervois où ils sont pressés, transformés en jus puis clarifiés et concentrés. Cette concentration de fruits est ensuite transportée jusqu’à Cruviers-Lascours pour être raffinée. Le fructose, le saccharose et le glucose sont ensuite séparés. Sous forme liquide, ces trois produits ont des propriétés techniques, organoleptiques et nutritionnelles différentes. La production est principalement destinée à la vente auprès de l’industrie agro-alimentaire mais pourrait, à l’avenir, s’étendre à d’autres marchés.

Les objectifs de production prévus sur le site de Cruviers-Lascours sont de 3 000 tonnes d’ici fin 2012 et jusqu’à 10 000 tonnes d’ici cinq ans. La capacité du site audois de Rieux-Minervois s’élève à 35 000 tonnes de fruits transformés par an.

En savoir plus :

- Grap'Sud regroupe sept distilleries coopératives. La société est experte dans la valorisation des déchets viticoles (raisins, marc de raisin, lie).


Ysis Percq, Objectif Languedoc-Roussillon et Mikaël Lozano, Objectif News

© photo : Édouard Hannoteaux

Auteur : ML 
Partagez
 
Interview du jour
Le club éco - L'interview du jour
 
Jacques Gascuel,
Freemindtronic
Agenda économique
16.09.2014
9h30
Forum économique de Toulouse organisé par la CCI au Parc des expositions, débats animés par le journaliste économique Emmanuel Kessler
En savoir plus
13.11.2014 L'Académie de l'air et de l'espace et la 3AF organisent un Colloque International sur le thème "Présent et futur des drones civils" à la DGAC Paris, et en télétransmission vidéo à l'ENAC Toulouse.
En savoir plus

Toute l'actualité économique en Midi-Pyrénées avec la Quotidienne de 18h.

Je m'inscris