Suivez-nous RSS Facebook Twitter

Suppression de postes chez Air France, des inquiétudes à Toulouse

le 29/05/2012 à 18h13 — ObjectifNews.com
EconomieMidi-Pyrénées

La direction envisagerait 2500 à 3000 départs volontaires

Alexandre de Juniac, président directeur général d’Air France, a présenté jeudi 24 mai, au cours d’un nouveau point d’étape du plan Transform 2015, le projet industriel et stratégique d’Air France au Comité Central d’Entreprise. La direction envisagerait 2500 à 3000 départs volontaires. Malgré l’ouverture d’une base régionale à Toulouse en avril dernier, les 2200 salariés du site se sentent menacés.

Pour répondre à la question du « sureffectif » au sein de la compagnie, Air France devra sans doute procéder à des suppressions de poste. Le directeur régional d'Air France en Midi-Pyrénées, Christian Lahccen, était à Paris, jeudi 23 mai. Il a indiqué ne pas pouvoir s’exprimer sur la question de l’emploi jusqu’au prochain comité central du 28 juin. Le dialogue social est en cours.

Il semblerait qu’Air France prépare un plan de réduction de postes sans licenciement « sec ». La moitié des suppressions de postes proviendrait des départs à la retraite non remplacés, l’autre moitié d’un plan de départs volontaires, qui serait pour la première fois ouvert aux pilotes.

En 2011, la compagnie a subi des pertes de 800 millions d’euros et présente une dette de 6,5 milliards d’euros. Elle compte 53 000 salariés, dont 2200 à Toulouse.

"Situation conflictuelle" selon le syndicat des pilotes

Chez les syndicats, on estime que la base toulousaine ne devrait pas être concernée par des suppressions de poste. Cette nouvelle implantation d'Air France a ouvert en avril dernier. Elle est forte de dix Airbus A320 et de 260 pilotes, hôtesses et stewarts. « Je doute qu’Air France, qui a restructuré son activité en créant une base à Toulouse, réduise ici ses effectifs », indique Michel Colsy, secrétaire général adjoint de l’UNSA (syndicat des métiers d’Air France).

Ce dernier reste cependant perplexe concernant les emplois liés à la maintenance et au fret. « Nous sommes très inquiets pour l’impact du plan Transform 2015 sur les effectifs. L’entreprise a démenti le chiffre de 5000 suppressions de postes au niveau national mais nous n’avons pas de précisions sur le sujet ».

De son côté, le Syndicat des Pilotes d'Air France remarque « que la stratégie présentée n'innove en rien en comparaison de la politique précédente qui a mené l'entreprise dans sa situation actuelle : délocalisation, externalisation, franchises,sous-traitance, demande d'efforts au personnel, fermeture de lignes dites non rentables au lieu de les ramener à l'équilibre par une politique ambitieuse de développement adaptée aux marchés concernés ». Le syndicat annonce aussi son intention d’appeler les pilotes de ligne à
se « préparer à aborder une situation éminemment conflictuelle ».

Le plan Transform 2015

« La création de bases régionales est la première étape de la reconquête d’Air France, avait déclaré le PDG d’Air France, Alexandre de Juniac, à Objectif News, le 2 avril 2012. C’est une manière de reconquérir des parts de marché sur nos concurrents low-cost. Nous voulons nous développer dans les villes où le potentiel économique est réel et où les bassins de population sont importants ».

Selon le plan Transform 2015, le Groupe Air France va se restructurer autour de trois pôles complémentaires : Air France, un pôle régional français et Transavia France. Cependant, les lignes à forte clientèle affaires en France et en Europe ainsi que les vols au départ des bases de Toulouse, Marseille et Nice continueront d’être exploités en moyens propres par la compagnie Air France, au même titre que les vols alimentant l’activité long-courrier du hub de Paris-Charles de Gaulle.

Pour augmenter la productivité, la compagnie va restructurer son réseau court moyen-courrier en s’appuyant sur les principes mis en place sur ses bases de Marseille, Toulouse et Nice : le temps d’utilisation des avions sera augmenté de plus d’une heure par jour et les équipages effectueront davantage de temps de vol par rotation.

« Les objectifs sont ambitieux mais atteignables, assure Alexandre de Juniac, Président-directeur général d’Air France. Les conditions de réussite sont claires : Air France devra rénover son organisation et gagner 20% d’efficacité économique ». 

De son côté, le nouveau ministre délégué aux Transports, Frédéric Cuvillier, a déclaré, après un entretien avec le PDG d'Air France, que le gouvernement serait particulièrement attentif à ce que le plan de de la compagnie aérienne ne se traduise pas par des licenciements secs.

Hugues-Olivier Dumez

photo © Rémi Benoit

Auteur : ML 
Partagez
 
Interview du jour
Le club éco - L'interview du jour
 
Nathan Paucton,
Willty .
Agenda économique
24.10.2014
8h15
Un Colloque "les technologies au service de l’arboriculture" est organisé à Montauban par Arbotitech, centre d'innovation et de formation arboricole. La société Blue-Whale, Naio Technologies ou encore le CEA Tech participeront à cette journée d'échanges.
En savoir plus
04.11.2014
18h30
EuropaNova organise, en partenariat avec RTE, une conférence-débat sur le thème "Transition énergétique, le grand défi européen"dans les locaux de l'ENSEEIHT - Toulouse
Contact : contact@europanova.eu
12.11.2014 La Région Midi-Pyrénées organise le Rendez-vous de l'entreprise les 12 et 13 novembre à Diagora à Toulouse.
Contact : mc3@mc3com.com
13.11.2014 L’Académie de l’air et de l’espace et la 3AF organisent un colloque international les 13 et 14 novembre 2014 sur le thème « Présent et futur des drones civils » à la DGAC Paris et en télétransmission avec l’ENAC Toulouse.
En savoir plus

Toute l'actualité économique en Midi-Pyrénées avec la Quotidienne de 18h.

Je m'inscris