Suivez-nous RSS Facebook Twitter

Pamiers en Ariège candidate à l'implantation de studios de cinéma

le 22/01/2013 à 11h25 — ObjectifNews.com
BusinessAriège

La ville de Pamiers

Bruno Granja et André Trigano (le maire de Pamiers) le confirment : ils sont en discussion afin d’installer à Pamiers les studios de cinéma originellement prévus pour l’ancienne base militaire de Francazal à Toulouse. Le discours, pourtant, n’est pas encore tout à fait harmonisé : Bruno Granja parle d’une décision qui sera prise "dans les jours à venir", André Trigano lui, évoque "un délai de 3 mois maximum".

Il semblerait que Bruno Granja ait définitivement abandonné l’idée d’installer ses studios du cinéma sur l’ancienne base militaire de Francazal. Le porteur du projet des "plus grands studios de tournage de France" n’a plus de contact avec les services de l’État depuis le jour où sa candidature pour le rachat des 25 hectares a été rejetée par la Préfecture. L’air amer, Bruno Granja juge "qu’on ne sait pas ce que va devenir Francazal, la zone semble être dédiée à l’activité aéronautique".

Direction donc l’Ariège, à 40 minutes de Toulouse. Les discussions avec le maire de Pamiers André Trigano sont engagées. "Le climat des discussions y est plus sain", confie le porteur du projet.

Un terrain de 23 hectares
André Trigano affirme pouvoir mettre à disposition de Bruno Granja un terrain nu de 23 hectares, situé sur une zone d’activités "entre l’autoroute et la voie ferrée". "Pamiers est une des premières villes de Midi-Pyrénées au niveau du développement économique. Nous sommes là pour accueillir des entreprises, il est de mon rôle de favoriser l’emploi, indique le maire. Par ailleurs, le terrain appartient à la communauté de communes. Il n’y a pas de perte de temps avec une vente, le permis de construite pourrait être délivré d’ici trois mois".

« Phase d’étude »

Pour le moment, des discussions "courtoises, et positives", selon André Trigano, ont été engagées entre la mairie de Pamiers et Bruno Granja, "mais je ne m’engage à rien, nous sommes en phase d’étude", précise le maire. Bruno Granja de son côté parle de discussions "très avancées" et affirme qu’une décision pourrait être prise dans les jours à venir. "J’ai affaire à des interlocuteurs attentifs, qui s’investissent", affirme-t-il.

Sur l’aspect financier du projet de Bruno Granja, André Trigano n’a aucune inquiétude et considère qu’il existe de vrais débouchés dans le secteur du cinéma. "Je n’ai pas besoin de garanties. Nous avons le projet, le marché, et le terrain. Les investisseurs viendront." Bruno Granja affirme que les studios américains Raleigh sont toujours à ses côtés.

D’autres pistes ?

"Je me concentre exclusivement sur Pamiers, même si j’ai reçu d’autres propositions pour accueillir mon projet", assure Bruno Granja, disant avoir été contacté par la communauté urbaine de Bordeaux. Cette dernière indique pourtant que "M. Granja n’a jamais contacté directement la CUB. S’il a fait des démarches pour s’installer, il est possible qu’il ait contacté le Pôle Image de Bègles, mais pas pour un projet de l’ampleur de Francazal, sans quoi nous le saurions." Le pôle Image de Bègles de son coté n’a jamais été contacté par Bruno Granja, selon son responsable. L’architecte reste donc en Midi-Pyrénées, "par choix", selon lui.

Sophie Arutunian
©photo Rémi Benoit

Auteur : ML 
Partagez
 
Interview du jour
Le club éco - L'interview du jour
 
Nathalie Candalot, ADB


Agenda économique
29.01.2015 Midinnov, les rencontres pour innover en Midi-Pyrénées auront lieu le 29 janvier 2015 à l'espace Diagora Toulouse à Labège.
En savoir plus
11.03.2015 Enova, le salon des technologies en électronique, mesure, vision et optique, sera à Toulouse les 11 et 12 mars 2015 au Parc des expositions.
En savoir plus

Toute l'actualité économique en Midi-Pyrénées avec la Quotidienne de 18h.

Je m'inscris