Suivez-nous RSS Facebook Twitter

Nouvelles normes hôtelières : quatre hôtels 5 étoiles en Midi-Pyrénées !

le 28/08/2012 à 17h43 — ObjectifNews.com
BusinessMidi-Pyrénées

Chambre du Crowne Plaza, à Toulouse

Depuis le 23 juillet dernier, les hôteliers de France sont soumis à un nouveau classement par étoiles, plus exigeant et plus proche de ce qui se pratique chez leurs voisins européens. On compte désormais quatre hôtels 5* en Midi-Pyrénées, dont trois à Toulouse.

Ce nouveau classement des établissements hôteliers a été établi par Atout France, l'opérateur unique de l'État en matière de tourisme depuis 2009. Il a permis de doter la France d'une 5e étoile, qui existait déjà à l'étranger mais pas dans l'Hexagone, pourtant première destination touristique du monde.

Dans notre région, 4 établissements sont donc promus “hébergement de très haut de gamme”, il s’agit de l’hôtel du Grand Balcon, de l’hôtel Pullman et du Crowne Plaza, tous trois à Toulouse, et de La Réserve, à Albi. Pas de palace cependant en Midi-Pyrénées, « ils sont surtout situés à Paris et sur la Côte d’Azur », explique Joëlle Pelata, présidente de la branche hôtellerie indépendante de l’UMIH, principal syndicat du secteur. « Cela s’explique par le fait que Toulouse attire principalement une clientèle affaire, qui se satisfait d’un 4 étoiles. »

Mise en route difficile
Aujourd’hui, seulement la moitié des établissements midi-pyrénéens sont à jour pour ce nouveau classement. « C’est peu, mais c'est la moyenne nationale, regrette Philippe Guérin, président du Comité régional de tourisme. Il faut laisser le temps aux professionnels de faire les mises au normes qui nécessitent un gros investissement financier. » On constate en effet que les chaînes hôtelières se sont très vite mises au goût du jour alors que les établissements familiaux et indépendants sont plus lents. « Il a fallu le temps de bien expliquer ce nouveau classement », reconnaît Joëlle Pelata. Contrairement à ce qui existait avant, ce n’est plus l’État qui contrôle les établissements. Désormais, ils s’auto-évaluent selon une grille pré-établie et doivent eux-mêmes financer un audit réalisé par une société accréditée par Atout France. De plus, le classement n’est plus valable à vie, mais 5 ans seulement, « ce qui permet de maintenir un vrai niveau de services et de passer à la catégorie supérieure plus rapidement » selon Joëlle Pelata. L'objectif, à terme, est de revaloriser l'image de l'hôtellerie française. Les hôteliers ont jusqu’à novembre prochain pour apparaitre dans le nouveau classement « sinon ils vont disparaître des écrans radars » redoute Philippe Guérin.

Conséquences
Parmi les hôtels qui ont intégré le nouveau classement, beaucoup ont gagné une étoile. En effet la réforme corrige leur grille d'attribution : « Outre des critères quantitatifs comme la superficie de la chambre ou le nombre de points de lumière qui sont des critères obsolètes, la nouvelle grille prend également en compte des aspects qualitatifs, comme l'accueil, l’accès internet, le recours à des producteurs locaux ou la gestion des déchets », se félicite Joëlle Pelata. Certains Formule 1 gagnent donc une étoile alors qu’ils n’en avaient pas, et les 2 étoiles passent en 3 étoiles, particulièrement en centre-ville. « En périphérie, c’est différent, les clients ont peur de voir leur hôtel habituel prendre une étoile supplémentaire, ils pensent que ça va être plus cher » reconnaît la présidente de l’UMIH - hôtellerie indépendante.

En date du 27 août, la région comptait 28 hôtels une étoile, 254 deux étoiles, 269 trois étoiles, 46 quatre étoiles et 4 cinq étoiles. À noter que les hôtels n'ont désormais plus le droit de faire référence à leur ancien classement (que ce soit sur l'enseigne, sur le papier à en-tête ou les cartes de visite) sous peine d'amende de 15 000 euros.

Sophie Arutunian
© Photo Rémi Benoit

En savoir plus:
Les campings, résidences de tourisme, parcs résidentiels, villages vacances et meublés de tourisme sont aussi concernés par ce nouveau classement.

1*: hébergement économique
2*: hébergement milieu de gamme
3*: hébergement milieu de gamme-supérieur
4*: hébergement haut de gamme
5*: hébergement très haut de gamme

Auteur : ML 
Partagez
 
Interview du jour
Le club éco - L'interview du jour
 
Gérard Vidal,
président de la fédération régionale des buralistes de Midi-Pyrénées
Agenda économique
11.09.2014
8h30
Journée sur le thème du management et du bien-être au travail, à la CCI de Toulouse
En savoir plus
13.09.2014 L’Académie de l’air et de l’espace et la 3AF organisent un colloque international les 13 et 14 novembre 2014 sur le thème « Présent et futur des drones civils » à la DGAC Paris et en télétransmission avec l’ENAC Toulouse.
En savoir plus
16.09.2014
9h30
Forum économique de Toulouse organisé par la CCI au Parc des expositions, débats animés par le journaliste économique Emmanuel Kessler
En savoir plus
18.09.2014
14 h
L’Institut national polytechnique Toulouse organise l'INP Innov', un événement autour de l’innovation pour réunir les entreprises et les laboratoires de recherche de l’INP Toulouse.
Contact : florence.lauriac@inp-toulouse.fr

Toute l'actualité économique en Midi-Pyrénées avec la Quotidienne de 18h.

Je m'inscris