Suivez-nous RSS Facebook Twitter

Philippe Pacheu, Promologis : "1.200 logements livrés cette année"

le 14/02/2012 à 17h46 — ObjectifNews.com
Immobilier

Philippe Pacheu, président du directoire de Promologis

Le président du directoire de Promologis détaille les perspectives de son groupe immobilier pour 2012. Il évoque aussi ses stratégies en matière d’accession à la propriété et d’implantation dans les ZAC.

Quelle place occupez-vous dans le marché des bailleurs sociaux en Midi-Pyrénées ?
La Région Midi-Pyrénées compte près de 110 000 logements sociaux et nous représentons 20 000 logements. Cette année, nous livrerons 1200 logements et en mettrons 1000 en chantier, dont une majorité dans l’aire urbaine toulousaine. C’est un chiffre stable chez nous depuis six ans avec une montée en puissance des logements destinés à l’accession à prix maîtrisés. Chaque année, en effet environ 200 locataires Promologis deviennent propriétaires via notre filiale Promopyrène. Nous les accompagnons dans leurs recherches de financement et leur assurons un certain nombre de conditions favorables comme l’exonération de taxe foncière et la possibilité de redevenir locataire en cas d’accidents de la vie. 

Dans quelles communes de l’aire urbaine seront situées vos principales opérations cette année ?

A Toulouse, mais aussi dans les communes de l’agglomération comme Blagnac, Cornebarrieu, Saint-Jean, Launaguet. Dans le Muretain, également à Pins-Justaret, Labarthe-sur-Lèze, Roques-sur-Garonne, Muret pour ne citer qu’elles. Nous livrerons par ailleurs 49 logements à Castanet-Tolosan.

Promologis est-il présent sur les Zac ?

Aujourd’hui 30 % de nos constructions se situe en Zac. A Monges-Croix-du-Sud par exemple, nous lancerons cette année la phase 2 du programme construit avec l’architecte Gilles Perraudin. Cela représentera une vingtaine de logements, mais pour l’heure, nous sommes encore en attente d’une modification du PLU qui rendra la zone constructible. Par ailleurs, nous répondons actuellement à l’appel d’offres lancé pour la Cartoucherie. Nous souhaitons y faire une opération de mixité urbaine et sociale. Le promoteur avec lequel nous ferons équipe n’est pas encore choisi, mais si nous sommes choisi, nous souhaiterions construire notre premier bâtiment à énergie positive dans cet écoquartier.

Propos recueillis par Béatrice Girard   

Auteur : ML 
Partagez
 
Dernière minute Immobilier
  • Des ruches à Empalot — Habitat Toulouse, engagé dans une démarche de développement durable, participe à la réimplantation d’abeilles en zone urbaine. Le bailleur a ainsi installé trois ruches accueillant 150 000 abeilles sur le toit de la résidence André Daste à Empalot.
  • Sciences-Po — C’est sur le parking de la cité administrative que s’installera provisoirement Sciences-Po à compter de la rentrée 2016. Le projet du Quai Saint-Pierre a été définitivement abandonné cet été suite à l’avis défavorable émis par Jean-Luc Moudenc.
  • Grand prix de l’Urbanisme 2014 — L’architecte Frédéric Bonnet (agence Obras) vient de recevoir le grand prix de l’urbanisme 2014. Il est engagé notamment dans la création de l’écoquartier Monges Croix du Sud et dans le renouvellement urbain du quartier des Izards à Toulouse.
Interview Immobilier
Le club éco - L'interview du jour
 
Maxime Thomas,
Acte 2 Paysage

Toute l'actualité économique en Midi-Pyrénées avec la Quotidienne de 18h.

Je m'inscris