Suivez-nous RSS Facebook Twitter

Cessions de fonds de commerce: les prix grimpent de 10 % en Midi-Pyrénées

le 30/10/2012 à 17h49 — ObjectifNews.com
Immobilier

Les entrepreneurs privilégient la reprise de fonds de commerce plutôt que la création d’entreprises

Échaudés par un contexte économique en berne, les entrepreneurs privilégient la reprise de fonds de commerce plutôt que la création d’entreprises. Revers de la médaille : les prix flambent et Toulouse n’y échappe pas !

Le baromètre BODACC (des ventes et cessions des fonds de commerce), réalisé par le cabinet Altarès et rendu public cet automne, dresse un bilan dynamique de l’activité. Au premier semestre 2012 en effet, le prix moyen de cession s’établit à 196 306 € au niveau national, tous secteurs confondus (services, commerce, industrie…) soit une augmentation de 9,6 % par rapport à 2011.
Une activité qui compense des créations d’entreprises, moins nombreuses. « En période de crise, les entrepreneurs misent sur le levier de la reprise des fonds de commerce plus rapide et rassurant », indique Thierry Million, directeur des analyses pour le groupe Altarès. Les chiffres lui donnent raison puisqu’en matière de reprise de fonds de commerce, 88 % des affaires passent le cap des trois ans, mais ce taux tombe à 66 % lorsqu’il s’agit d’une création.

Revers de la médaille : les prix montent
Le revers de la médaille, c'est l'augmentation des prix, préjudiciable aux petits entrepreneurs. Une tendance à laquelle n’échappe pas la région Midi-Pyrénées : le montant moyen de la transaction y atteint 157 297 €, en hausse de 10 %. La situation serait en phase avec les autres territoires français. Thierry Million observe « des volumes et des montants concentrés sur les métiers lourds comme l’industrie. Ainsi les prix les plus élevés de cessions de fonds de commerce concernent les pharmacies avec des montants moyens à 600 000 € mais seulement 28 transactions enregistrées ».

Le deuxième secteur le plus onéreux est celui du tourisme (hôtels et campings). Les prix moyens des transactions s’y affichent à 245 000 €, avec 40 transactions enregistrées au premier semestre 2012. « Dans ce segment, ce sont surtout les hébergements en camping qui font le prix », indique Thierry Million.

Le secteur du prêt-à-porter n’est pas en reste : le tarif moyen de la transaction y atteint 172 000 € et 40 transactions ont été enregistrées depuis le début de l’année. « On assiste dans les centres-villes à beaucoup d’opérations de reprise par de grandes marques », analyse Thierry Million. « Cela crée une dynamique, mais contraint aussi les indépendants à se rabattre sur les périphéries où les loyers sont plus supportables. » Selon le spécialiste, c’est l’image et le dynamisme d’une ville qui attirent les marques. « Bordeaux et Nantes ont largement réussi à redynamiser leur image de villes industrielles ces dernières années. Grenoble, réputée pour sa haute technologie, a su mettre l’accent sur les équipements asiatiques et a, par ce biais, attiré de nombreux investisseurs, y compris dans le commerce », décrit le spécialiste. Quid de Toulouse ?  « Toulouse est une ville universitaire, jeune, convaincue, elle n’est pas en reste pour attirer les marques, mais doit quand même veiller à ne pas s’endormir sur ses performances aéronautiques » affirme-t-il.  

Béatrice Girard

©photo Rémi Benoit

Auteur : ML 
Partagez
 
Dernière minute Immobilier
  • Habitat Toulouse — Le bailleur vient d’obtenir le label promotelec rénovation énergétique, niveau BBC effinergie rénovation pour les travaux réalisés dans les 174 logements de la cité Madrid. Cette réhabilitation a permis une baisse de 70 % de la consommation d’énergie.
  • Syndic — Les dirigeants de l’Association des responsables de copropriétés (ARC) alertent les propriétaires sur de possibles augmentations de 20 % des honoraires par certains syndics. Des hausses imputables à la loi Alur et qui, selon l’association, pourraient être appliquées avant même la sortie de certains décrets d’application.
  • Loyers.  — Le baromètre Sofinco réalisé par Opinion Way révèle ce mois-ci que les Français consacrent en moyenne 614 € / mois à leur loyer hors charges et / ou à leur remboursement d’emprunt. Un montant qui s’élève à 706 euros pour les propriétaires. 43 % des locataires et 19 % des propriétaires déclarent rencontrer des difficultés pour faire face au coût de leur logement.
Interview Immobilier
Le club éco - L'interview du jour
 
Maxime Thomas,
Acte 2 Paysage

Toute l'actualité économique en Midi-Pyrénées avec la Quotidienne de 18h.

Je m'inscris