Suivez-nous RSS Facebook Twitter

Michèle Bellon, présidente d’ERDF: "Nous allons investir 4 M€ à Toulouse pour renforcer le réseau"

le 26/10/2012 à 15h19 — ObjectifNews.com
InnovationMidi-Pyrénées

Michèle Bellon, présidente du directoire d’Electricité réseau distribution France (ERDF)

Michèle Bellon, présidente du directoire d’Electricité réseau distribution France (ERDF) était, mardi 23 octobre, l’invitée du Club de décideurs toulousains Capitolium. A la tête du groupe ayant la charge de la gestion du réseau de distribution d’électricité, Michèle Bellon revient sur les conséquences de la dernière tempête dans le Sud-Ouest et annonce des investissements en Midi-Pyrénées. Interview.   

La semaine dernière, le vent a soufflé jusqu’à 120 km/h. 30.000 foyers ont été privé d’électricité jeudi 18 octobre. Comment l’entreprise ERDF peut-elle faire face à ces aléas climatiques ?
Nous ne pouvons pas lutter contre les aléas climatiques : vous avez des toitures qui décollent, des poteaux et des arbres qui tombent… Plus de 5.000 interventions ont été comptabilisées durant les trois jours de la tempête. Pendant qu’on réalimentait des clients, d’autres nous appelaient… Ce qui gêne le rétablissement de l’électricité, c’est lorsque l’aléa climatique se poursuit pendant plusieurs jours. Il est possible de renforcer le réseau aérien, élaguer, enfouir les lignes (notamment en ville), mais nous avons l’impression que ces événements climatiques sont de plus en plus atypiques. Depuis la grande tempête de 1999 – plus de 3 millions de clients touchés sur la France et des délais très longs de raccordements – nous nous sommes organisés. Nous disposons d'une force d’intervention rapide afin de mobiliser et déployer rapidement le matériel et les agents.   

Vous annoncez des investissements sur la région Midi-Pyrénées. De quelle ampleur sont-ils ?
Dans le Tarn, un plan exceptionnel d’investissement d’environ 15M€ est prévu sur trois ans. Nous avons déjà débloqué 20M€ en Ariège : ¾ des investissements sont destinés à l’enfouissement – sur 100 kms de réseau – et ¼ à la modernisation du réseau.   

En quoi consiste le programme « Grand froid » prévu à Toulouse ?
La consommation d’électricité augmente à Toulouse. On constate de plus en plus de pics de consommation, on l’a vu en février dernier. Avec ce plan « Grand froid », tend à éviter les surcharges du réseau. Ce plan est en train d’être finalisé afin d’être inscrit à l’ordre du jour du Conseil municipal. ERDF va investir 4M€ à Toulouse pour renforcer le réseau et anticiper les éventuelles surcharges.

Combien d’agents d’ERDF travaillent en Midi-Pyrénées ?
1800 agents sont déployés dans la région. En 2012, nous recrutons 2.200 personnes, dont environ 200 agents en Midi-Pyrénées. On prend aussi de plus en plus d’apprentis. Le pourcentage de cadres est relativement modeste.

Comment se porte le marché du photovoltaïque ? Constatez-vous une baisse des demandes de raccordement ?
Il y a eu une bulle en 2010, avec un afflux massif de demandes. Cela fait des milliers de dossiers qu’il faut ensuite traiter, puis faire les raccordements… En trois jours de temps, nous avons reçu l’équivalent d’une tranche d’une centrale nucléaire… Au mois de mars 2011, les nouvelles conditions et tarifications sont sorties. Il n’est pas exact de dire que le photovoltaïque s’est arrêté. L’an dernier, sur l’ensemble de la France, on a raccordé 86.000 installations, ce qui représente 1.500 MegaWatts ! Cette année, sur les trois premiers trimestres, 800 MegaWatts sont d’ores et déjà raccordés.

ERDF est à l’origine d’un nouveau compteur dénommé Linky. En quoi peut-on parler d’innovation ?
L’électricité ne se stocke pas ! On voit l’émergence de productions décentralisées, intermittentes, difficilement prévisibles : éolien, solaire… Nous devons équilibrer en permanence l’offre et la demande. Cela suppose d’avoir des compteurs interactifs. Aujourd’hui, nous avons un beau projet, le nouveau compteur Linky qui a déjà été expérimenté sur 300.000 compteurs. Avec ce compteur, on pourra mieux piloter le réseau et équilibrer l’offre et la demande, pas uniquement le jour et la nuit. Ce projet impliquera aussi la création de 10.000 emplois par an pendant au moins six ans.  Car l’objectif est de généraliser ce compteur à nos 35 millions de clients qui pourront ainsi voir diminuer leur facture.

Propos recueillis par Hugues-Olivier Dumez

© Photo HOD     

Auteur : ML 
Partagez
 
Interview du jour
Le club éco - L'interview du jour
 
Jacques Gascuel,
Freemindtronic
Agenda économique
16.09.2014
9h30
Forum économique de Toulouse organisé par la CCI au Parc des expositions, débats animés par le journaliste économique Emmanuel Kessler
En savoir plus
13.11.2014 L'Académie de l'air et de l'espace et la 3AF organisent un Colloque International sur le thème "Présent et futur des drones civils" à la DGAC Paris, et en télétransmission vidéo à l'ENAC Toulouse.
En savoir plus

Toute l'actualité économique en Midi-Pyrénées avec la Quotidienne de 18h.

Je m'inscris