Suivez-nous RSS Facebook Twitter

Législatives : J-2 avant le second tour. Les points chauds en Haute-Garonne

le 17/06/2012 à 23h04 — ObjectifNews.com
PolitiqueMidi-Pyrénées

Les 3e et 9e circonscriptions seront particuliérement suivies, Christophe Borgel (à gauche), est le candidat du PS, il est également secrétaire national chargé de la vie des fédérations et des élections, Jean-Luc Moudenc, le candidat UMP, est aussi président de l'UMP 31

C’est la dernière ligne droite pour les candidats aux élections législatives. Il reste neuf circonscriptions à conquérir en Haute-Garonne, Carole Delga ayant été élue au 1er tour dans la 8e. Sur la 3e circonscription, le match risque d’être particulièrement serré entre François Simon et Jean-Luc Moudenc, les autres ne sont néanmoins pas gagnées par le PS qui rêve du grand chelem. Sur la 10e, Kader Arif doit gagner s'il veut conserver son poste de ministre délégué aux Anciens combattants.

Dans la région Midi-Pyrénées, Philippe Martin, élu dès le premier tour avec un score de 52,36 % dans la 1ère circonscription du Gers, est intéressé par la présidence du groupe PS à l’Assemblée nationale. Il pourrait confirmer sa candidature lundi. Jean Glavany, candidat socialiste dans les Hautes-Pyrénées, viserait la présidence de l’Assemblée nationale en cas de défaite de Ségolène Royal.

Sur la 1ère circonscription de Haute-Garonne, la candidate PS Catherine Lemorton est arrivée en tête au premier tour avec 46,63 % face au candidat de l’UMP Sacha Briand (23,34 %). Néanmoins elle se dit « pas confiante car je ne sais pas quelle sera la mobilisation ». Sacha Briand, qui a reçu le soutien du Parti radical, est « à fond » et « conquérant : tout est possible, 8 000 suffrages me séparent de ma concurrente et il y a un réservoir de voix. La clé du second tour est la mobilisation. »

La 3e circonscription est celle où le second tour risque d’être le plus serré. François Simon, candidat d'Europe Écologie - Les Verts - PS, a réuni 22,24 % des électeurs face à Jean-Luc Moudenc, le candidat UMP - Alliance centriste en tête du 1er tour avec 35,14 % des suffrages. Alain Fillola, exclu du PS pour dissidence et qui a recueilli 21,36 % des voix, s’est finalement désisté au profit de François Simon, qui a reçu également le soutien du Front de Gauche. « Le total des voix de Jean-Luc Moudenc représente moins de 45 %, pour nous c’est plus de 51 %. Ce différentiel doit nous permettre de gagner », assure François Simon. Jean-Luc Moudenc a reçu le soutien du Mouvement pour la France, de Debout la République, du Parti radical, du Modem, du Nouveau centre et de la Gauche moderne. « Dimanche, il est possible de gagner face à François Simon, assure-t-il. C’est jouable, encore faut-il que nos électeurs se rendent aux urnes », explique t-il. Le candidat UMP - Alliance centriste mise sur « les 2/3 des voix d’Alain Fillola, qui viennent de son canton. Ces électeurs sont désormais libres, ils se retrouvent davantage dans ma candidature, je leur demande de passer d’un social-démocrate, Alain Fillola, à un démocrate social. »

La 9e circonscription sera aussi observée. Christophe Borgel y a réalisé un score de 29,88 %, le moins bon des socialistes en lice au 1er tour en Haute-Garonne, face à l'UMP Élisabeth Pouchelon (20,68 %). Le candidat PS a reçu le soutien du conseiller municipal MRC Thierry Cotelle, crédité de 15,04 % des voix au 1er tour sous l’étiquette Divers gauche. EELV et le Front de gauche ont aussi apporté leur soutien à Christophe Borgel. « La gauche est rassemblée, elle fait plus de 60 %, je suis donc confiant », commente Christophe Borgel. Son adversaire UMP, Elisabeth Pouchelon, n’est pas découragée. « Je suis déterminée. Le scrutin est ouvert en raison de l’abstention et d’un FN élevé. La dissidence de Thierry Cotelle a laissé des traces, c’est difficile d’appeler à voter pour quelqu’un que l’on a critiqué. »

Il est question de dissidence également dans la 10e circonscription. Kader Arif, candidat PS et ministre des Anciens combattants, a récolté 30,84 % des suffrages face à Dominique Faure pour le Parti radical valoisien, soutenue par l’UMP (24,41 %). Kader Arif a reçu le soutien du dissident PS Gilbert Hébrard qui représente 16,02 % des électeurs du 1er tour ainsi que d’EELV et du Front de gauche. Dominique Faure peut compter sur le Parti radical, le Nouveau centre et le Modem. « Je joue contre plus fort que moi mais les performances existent. Des voix du centre et de la droite se sont portées sur Gilbert Hébrard, ces électeurs reviendront dans leur camp politique », assure la candidate.

Les autres circonscriptions voient les candidats PS en ballotage favorable. Le parti vise les 10 circonscriptions de Haute-Garonne, c’est d’ailleurs le pronostic de Christophe Borgel, candidat sur la 9e mais aussi secrétaire national chargé de la vie des fédérations et des élections.

Wilfried Pinson

Photo © Lydie Lecarpentier / REA / Rémi Benoit

Auteur : ML 
Partagez
 
Interview du jour
Le club éco - L'interview du jour
 
Gérard Vidal,
président de la fédération régionale des buralistes de Midi-Pyrénées
Agenda économique
11.09.2014
8h30
Journée sur le thème du management et du bien-être au travail, à la CCI de Toulouse
En savoir plus
13.09.2014 L’Académie de l’air et de l’espace et la 3AF organisent un colloque international les 13 et 14 novembre 2014 sur le thème « Présent et futur des drones civils » à la DGAC Paris et en télétransmission avec l’ENAC Toulouse.
En savoir plus
16.09.2014
9h30
Forum économique de Toulouse organisé par la CCI au Parc des expositions, débats animés par le journaliste économique Emmanuel Kessler
En savoir plus
18.09.2014
14 h
L’Institut national polytechnique Toulouse organise l'INP Innov', un événement autour de l’innovation pour réunir les entreprises et les laboratoires de recherche de l’INP Toulouse.
Contact : florence.lauriac@inp-toulouse.fr

Toute l'actualité économique en Midi-Pyrénées avec la Quotidienne de 18h.

Je m'inscris