Suivez-nous RSS Facebook Twitter

La Matinale. François Bertrand, président du directoire de Latécoère : "400 embauches en 2012 dont 150 à Toulouse"

le 01/07/2012 à 18h06 — ObjectifNews.com
BusinessMidi-Pyrénées

François Bertrand, le président du directoire de Latécoère était l'invité de la Matinale d'Objectif News

Président du directoire de Latécoère, François Bertrand (BPCE) était ce 27 juin l’invité de la Matinale Objectif News – Caisse d’Épargne Midi-Pyrénées. En présence de plus de 110 personnes, répondant aux questions d’Emmanuelle Durand-Rodriguez (Objectif News) et Paul Lauriac (Groupe ESC Toulouse), il a évoqué le recrutement de 400 personnes, la nécessaire concentration du secteur en Europe et les perspectives du groupe.

Lors de cette Matinale organisée au Casino Théâtre Barrière, le président du directoire de Latécoère a rappelé les activités principales du sous-traitant, les tronçons de fuselage, les portes d’avion, le câblage embarqué ainsi que l’activité ingénierie. La croissance du groupe a également été abordée. En 2012, elle devrait être de « 10 % » contre « 20 % » l’année dernière avec un chiffre d'affaires de 575,6 M€.  François Bertrand s’est souvenu « qu’il y a trois ans, elle était de – 20 % ».

400 embauches et une concentration du secteur

Cette croissance s’accompagne de recrutements. Le groupe emploie  2 000 salariés  dans le Grand Sud-Ouest (de Bordeaux à Marseille) et 2 300 collaborateurs à l’étranger dans 9 pays différents. Pour 2012, François Bertrand recherche 400 personnes, 200 en France dont 150 à Toulouse et 200 à l’étranger. « Nous avons du mal à trouver toutes les compétences, le recrutement est difficile pour les personnes expérimentées », précise t-il. Les profils recherchés sont ceux d'ingénieurs, de techniciens ou de compagnons.

Le président du directoire a également dévoilé sa vision du paysage aéronautique. Il estime que Latécoère fait face à « à une vingtaine de sociétés concurrentes en Europe et se différencie par une compétence ingénierie forte et une internationalisation importante ». François Bertrand a plaidé pour une consolidation européenne du secteur des aérostructures dans les prochaines années. « Les avionneurs réorganisent leur « supply chain ». Aux Etats-Unis, le mouvement de concentration s'est déjà opéré et il reste deux acteurs importants, Spirit et Vought. C'est désormais au tour de l'Europe. », assure le chef d’entreprise. François Bertrand est convaincu que cette consolidation ne se fera pas par rachat mais « par des rapprochements entre les sociétés. C'est le lancement des futurs programmes des avionneurs à l'horizon 2020 qui déclenchera cette concentration. Il faut mettre à profit les prochaines années pour l'anticiper. Nous avons le temps de nous y préparer, le timing est parfait. Nous comptons bien jouer un rôle actif dans ce mouvement de consolidation.»

Sur les difficultés des compagnies aériennes, François Bertrand a parlé « d'une situation difficile chez Air France, Lufthansa etc » en raison de « coûts importants de fonctionnement » et de la hausse du kérosène. Il a ajouté « c'est une situation que l'on surveille de près car si il y a un ralentissement, nous serons affectés ».

« Un pied en Europe, l’autre en Amérique du Nord »

François Bertrand est intervenu sur les perspectives du groupe. « L’épaisseur du carnet de commande est exceptionnelle, notre portefeuille est remplie pour 4 ans », a t-il souligné. Le président du directoire a précisé sa stratégie pour les prochaines années. « Pour exister, il faut avoir un pied en Europe et un autre en Amérique du Nord. Nous consolidons notre implantation européenne et débutons celle aux États-Unis. Une usine vient d’ouvrir au Mexique, nous sommes au Canada et nous avons une agence à Seattle. »

Latécoère possède également une usine de câblage en Tunisie et au Mexique pour « les opérations simples » et garde en interne, les opérations plus complexes de conception et d'intégration ». Une stratégie provoquée selon François Bertrand par « une pression sur les coûts. On pourrait regretter que la concurrence entre Airbus et Boeing soit aussi féroce mais cette compétition se décline à tous les niveaux de la supply chain. »

Avec l'internationalisation du groupe, la question du transfert de technologie se pose. Le groupe a été approché par des clients chinois il y a un an pour des prestations d'ingénierie. « Ces prestations revenaient à vendre notre savoir-faire.Nous avons travaillé avec eux mais sur des points non-stratégiques », a précisé François Bertrand.

Il a évoqué rapidement la dette du groupe (368,8 M€ en 2011) (qui a été refinancée à 96 % suite à un accord avec les banques le 2 janvier dernier) estimant qu’il « se résorbe au fur et à mesure de la montée en cadence. » Sa « priorité » pour les prochains mois est « d’assumer la croissance ».

Wilfried Pinson

Photo © Rémi Benoit

En savoir plus :

- Au 1er trimestre 2012, le chiffre d’affaires du Latécoère était de 143,5 M€ (hors éléments exceptionnels). Sur l’exercice 2011, il s’élevait à 520,6 M€ (hors éléments exceptionnels), en progression de 12,1 % par rapport à 2010 (464,4 M€)

Auteur : ML 
Partagez
 
Interview du jour
Le club éco - L'interview du jour
 
Jacques Gascuel,
Freemindtronic
Agenda économique
16.09.2014
9h30
Forum économique de Toulouse organisé par la CCI au Parc des expositions, débats animés par le journaliste économique Emmanuel Kessler
En savoir plus
13.11.2014 L'Académie de l'air et de l'espace et la 3AF organisent un Colloque International sur le thème "Présent et futur des drones civils" à la DGAC Paris, et en télétransmission vidéo à l'ENAC Toulouse.
En savoir plus

Toute l'actualité économique en Midi-Pyrénées avec la Quotidienne de 18h.

Je m'inscris