Suivez-nous RSS Facebook Twitter

Législatives : les portraits des dix nouveaux députés de Haute-Garonne

le 19/06/2012 à 17h45 — ObjectifNews.com
PolitiqueMidi-Pyrénées

Les dix députés (de la 1re à la 10e circonscription, de gauche à droite))

Ce dimanche 17 juin, les électeurs de Haute-Garonne ont élu leurs 10 députés. Qui sont-ils ? Quels sont leurs parcours jusqu'à cette élection ? Portraits, circonscription par circonscription.

1re circonscription
La socialiste Catherine Lemorton repart pour un second mandat. Âgée de 51 ans, elle a débuté sa carrière de pharmacienne en 1984 mais n'adhère au PS qu'en 2002. Deux ans plus tard, elle commence à suivre de très près les questions de santé. Déléguée fédérale à la Santé depuis 2005, sa notoriété va aller crescendo : en 2007, elle surprend beaucoup de monde en remportant les élections législatives sur la 1re circonscription face à Jean-Luc Moudenc, alors maire de Toulouse. Durant son premier mandat de députée, elle se fait connaitre pour son rapport parlementaire sur la prescription, la consommation et la fiscalité des médicaments en 2008, s'attirant les foudres de l’industrie pharmaceutique. Plusieurs médias l'avaient pressentie au poste de ministre de la Santé dans le gouvernement Ayrault, bien qu'elle affirme n'avoir jamais été candidate à la fonction.

2e circonscription
Originaire de Saint-Étienne, Gérard Bapt, 66 ans, enchaîne avec un quatrième mandat, après avoir été élu dans la 2e circonscription en 1997, 2002 et 2007. Membre du parti socialiste, maire de Saint-Jean depuis 1989, ce cardiologue de profession a présidé plusieurs groupes d’études à l’assemblée nationale sur la santé environnementale, l’aéronautique, l’alimentation et la santé, la toxicomanie, les perturbateurs endocriniens. Également membre de la Commission des finances, le journal "Le Monde" l'a surnommé "le serial lanceur d'alerte" en mai dernier, évoquant ses prises de position contre le Mediator ou l'insecticide Cruiser. Il est le premier édile de France à avoir interdit le bisphénol A dans les crèches de sa commune.

3e circonscription
Président de l'UMP 31, Jean-Luc Moudenc, 52 ans, prend sa revanche après sa défaite aux législatives de 2007. Devenant journaliste en 1984, il a enchainé plusieurs mandats de conseiller municipal de Toulouse, de conseiller général, avant son arrivée à la tête de la mairie de Toulouse en 2004, suite au désistement de Philippe Douste-Blazy nommé au gouvernement. Battu par le socialiste Pierre Cohen aux municipales de 2008, il préside depuis le groupe d'opposition "Toulouse pour tous" et est conseiller à la communauté urbaine. Contrôleur général économique et financier, en mai 2012 Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, le nomme secrétaire national en charge de la démocratie locale. Il devient alors membre du bureau politique national de l'UMP.

4e circonscription
Native de Toulouse, la socialiste Martine Martinel, 59 ans, décroche un second mandat. L'ex-enseignante, élue conseillère générale du canton de Toulouse 3 depuis 2004, est membre de la commission des affaires culturelles et de l’éducation à l'Assemblée nationale, ainsi que membre de la délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes. Toujours à l'Assemblée, elle est la secrétaire du groupe d'études cinéma et production audiovisuelle, militant notamment pour la création d'une chaîne publique en direction de la jeunesse. Elle a fait partie du conseil municipal de Toulouse de 2005 à 2007.

5e circonscription
Françoise Imbert, 65 ans, est née à Verdun-sur-Garonne dans le Tarn-et-Garonne. Ancienne cheffe de cabinet de l'ancien maire de Colomiers, Alex Raymond, elle est élue députée en 1997 puis 2002 dans la 5e circonscription. Membre du PS, elle est également conseillère régionale de Midi-Pyrénées. Réélue en 2007 au poste de députée et membre de la commission des affaires culturelles et de l'éducation, elle participe à plusieurs groupes d'études (aéronautique, autisme, laïcité, langues régionales...

6e circonscription
Monique Iborra, 67 ans, membre du PS, est cadre hospitalier de profession. Ancienne adjointe au maire de Lévignac-sur-Save et conseillère municipale de Muret, elle est élue députée en 2007 dans la 6e circonscription de la Haute-Garonne. Elle fait partie de la Commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale, membre des groupes d'études sur l'aéronautique, sur les prisons et les conditions carcérales. Par ailleurs, elle est vice-présidente du Conseil régional de Midi-Pyrénées en charge de l'emploi, de l'insertion, de la formation professionnelle, de l'apprentissage et de la politique de la Ville.

7e circonscription
Le socialiste Patrick Lemasle, 60 ans, agriculteur et membre du PS, a participé au rapprochement entre le Syndicat des travailleurs paysans et la FNSP au milieu des années 1980. Membre du premier bureau de la Confédération paysanne en 1987 au côté de José Bové, il se détourne ensuite du syndicalisme agricole. Élu maire de Montesquieu Volvestre en 1990, il devient conseiller général en janvier 1991 sur le canton de Montesquieu-Volvestre et député en 1997, remplaçant Lionel Jospin nommé Premier ministre. Il est réélu député en 2002. Membre de la commission des finances à l'Assemblée nationale, il participe à plusieurs groupes d’études sur les thèmes de la défense, de l’économie sociale, de la sécurité routière et sur le Tibet.
 
8e circonscription
Carole Delga, socialiste de 36 ans, est la seule à avoir été élue au 1er tour de ces élections législatives dans le département, avec 51,62 % des suffrages exprimés. Fonctionnaire territoriale à la mairie de Limoges de 1994 à 1996, chargé des monuments historiques et archéologiques, elle intègre l'administration du Conseil régional de Midi-Pyrénées comme directrice adjointe de l’Aménagement du territoire en 2005. Elle se lance en politique en 2008, devenant maire de Martres-Tolosane. Élue sur la liste menée par Martin Malvy aux régionales de 2010, elle prend la vice-présidente de la Région sur les questions de ruralité, services au public en milieu rural et des TIC.

9e circonscription
Son arrivée en Haute-Garonne aura été mouvementée ! Originaire de Poitiers, Christophe Borgel, 49 ans, secrétaire national chargé de la vie des fédérations et des élections au Parti socialiste, était chargé de trancher le litige entre les deux candidates socialistes à l'investiture sur la 9e circonscription de Haute-Garonne. Il a finalement été investi lui-même par le PS, lui attirant le qualificatif de "parachuté". Président de l'Union nationale des étudiants de France de 1988 à 1991, fondateur en 1992 de l'Association de la fondation étudiante pour la ville et président entre 1993 et 1999 de l'Observatoire de la vie étudiante, il fut conseiller technique des ministres Claude Allègre puis Jack Lang. Ancien élu dans le 19e arrondissement de Paris, il prend la tête de liste du PS aux municipales de Villepinte en 2008 et devient alors premier adjoint au maire. Proche de Martine Aubry, il est élu en mars 2010 au conseil régional d'Île-de-France mais perd l'élection à la présidence du groupe socialiste.

10e circonscription
Le socialiste Kader Arif, 53 ans, risquait gros lors de cette élection : nommé par Jean-Marc Ayrault au poste de ministre délégué aux Anciens combattants, il aurait perdu cette fonction en cas de défaite. Originaire d’Algérie, il s’est installé dans le Tarn avec ses parents à 3 ans. Prenant sa carte au PS en 1983, cet ancien rugbyman de haut niveau devient l'un des fondateurs et le vice-président de l'association France Plus, qui se bat pour que l'immigration pèse davantage dans le débat politique. Repéré en 1987 par Lionel Jospin, alors député de la Haute-Garonne, il devient deux ans plus tard premier secrétaire de la fédération socialiste de Haute-Garonne. Député européen depuis 2004, il a abandonné ce mandat au moment de sa nomination au gouvernement. Ce proche de François Hollande était n°3 du PS du temps où l'actuel président de la République en était le Premier secrétaire. A noter que s'il est élu, c'est sa suppléante, Emilienne Poumirol, qui siègera à sa place à l'Assemblée nationale. Née en Ariège de parents réfugiés politiques espagnols anarchistes, maire de Donneville depuis 1989, elle est médecin généraliste.

Photos © Lydie Lecarpentier-Rea / Rémi Benoit

En savoir plus :

- Les réusltats du second tour des élections législatives sur : http://www.objectifnews.com/politique/legislatives-resultats-haute-garon...

Auteur : ML 
Partagez
 
Interview du jour
Le club éco - L'interview du jour
 
Gérard Vidal,
président de la fédération régionale des buralistes de Midi-Pyrénées
Agenda économique
11.09.2014
8h30
Journée sur le thème du management et du bien-être au travail, à la CCI de Toulouse
En savoir plus
16.09.2014
9h30
Forum économique de Toulouse organisé par la CCI au Parc des expositions, débats animés par le journaliste économique Emmanuel Kessler
En savoir plus
26.09.2014 "Toulouse à Table". 1re édition de la "fête du bien-vivre". Du 26 au 28 septembre
En savoir plus
13.11.2014 L'Académie de l'air et de l'espace et la 3AF organisent un Colloque International sur le thème "Présent et futur des drones civils" à la DGAC Paris, et en télétransmission vidéo à l'ENAC Toulouse.
En savoir plus

Toute l'actualité économique en Midi-Pyrénées avec la Quotidienne de 18h.

Je m'inscris