Suivez-nous RSS Facebook Twitter

Le métro jusqu'à Labège en 2019

le 05/12/2011 à 18h02 — ObjectifNews.com
PolitiqueHaute-Garonne

La signalétique que vous pourriez voir en 2019

Coup de théâtre hier soir dans le dossier du métro à Labège. Lors d'une réunion de concertation publique sur le Plan de déplacement urbain (PDU), Pierre Cohen, président du Grand Toulouse et du syndicat mixte des transport collectifs (SMTC), et François-Régis Valette, président du Sicoval, ont annoncé avoir conclu un accord pour la prolongation de la ligne B du métro jusqu'à Labège. Le tronçon entre Ramonville et Labège devrait être livré début 2019.

Enfin ! Les habitants de l'agglomération toulousaine l'attendaient depuis longtemps. La ligne B du métro sera prolongée jusqu'à Labège en 2019. C'est en tout cas le calendrier annoncé hier soir par Pierre Cohen et François-Régis Valette lors d'une réunion de concertation publique sur le Plan de déplacement urbain. Source de conflits depuis 3 ans, ce prolongement a finalement fait l'objet d'un accord entre les présidents de Tisséo-SMTC et du Sicoval après un an de négociations. Cette problématique a en effet alimenté de nombreuses querelles, Pierre Cohen ayant longtemps privilégié une ligne de tramway ou la mise en place d'un bus à haut niveau de service (BHNS) alors que les élus du Sicoval souhaitaient le prolongement du métro.

« Cet accord est le fruit du travail constructif que nous avons mis en place avec le Sicoval depuis plusieurs mois pour dépasser les postures politiciennes et pouvoir nous concentrer sur la première de nos priorités, les transports, a déclaré Pierre Cohen. Je me félicite de cet accord qui constitue une étape majeure dans l’avancement de notre projet et qui conforte notre ambition d’une desserte équilibrée de l’agglomération et d’un meilleur partage de l’espace public. »

Les négociations, reprises il y a deux mois, portait sur l'ensemble du Plan de déplacement urbain comme le précise François-Régis Valette. "Il fallait sortir de cette situation. Le PDU fera l'objet d'une enquête publique fin janvier, début février et Pierre Cohen ne voulait pas prendre le risque de voir le schéma retoqué. Nous avons négocié assez durement. Au final, on réalise tout de suite le prolongement de la ligne du métro et le Sicoval modifie son avis sur le PDU."

L'accord fixe les modalités de financement. Le coût du projet est compris entre 341 M€ et 370 M€. Tisséo-SMTC apportera une participation comprise entre 133 M€ et 143 M€, dont 33 M€ du Conseil général. Le Sicoval apportera lui une contribution comprise de 207 M€ à 227 M€, dont une contribution directe comprise entre 133 M€ et 143 M€ dans le cadre d'un partenariat public-privé. Le financement restant, entre 74 M€ et 84 M€, sera recherché auprès d’autres partenaires. L'Etat pourrait verser 40 M€ dans le cadre du Grenelle 2 et l'Europe financer le projet à hauteur de 20 M€. L'accord sera validé lors du Comité syndical de Tisséo le 12 décembre prochain. Selon le président du Sicoval, "le coût d'exploitation sera au pire équilibré, mais certainement excédentaire".

La concertation publique sera lancée au premier trimestre 2012. Les études devraient quant à elles démarrer à la mi-2012, pour deux ans et demi environ. Pour une livraison du prolongement début 2018, le montage financier doit être bouclé début 2014, l'année de la mise en enquête publique. Les travaux débuteraient en janvier 2015. Le tracé prévoit 5 stations au niveau du Parc du Canal, des extrémités nord et sud du centre commercial, de Diagora et de La Cadène, terminus de la ligne. "La gare sera également déplacée au niveau du terminus pour faciliter l'intermodalité, ajoute François-Régis Valette. Des sites propres desserviront ensuite Labège Village, Escalquens, Saint-Orens et Castanet. Les estimations prévoit 40 à 45 000 voyageurs supplémentaires chaque jour. Cela permettra d'augmenter de 0,5 à 0,8% la part modale des transports qui est aujourd'hui de 16 %." L'objectif du PDU est de 23 %.

Jean-Luc Moudenc ancien maire de Toulouse et président de Tisséo de 2004 à 2008 se déclare "heureux de l’accord institutionnel intervenu entre collectivités permettant le prolongement de la ligne B du métro à Labège. C’est un projet que j’avais lancé en 2006 afin de desservir le 2è bassin d’emplois de Midi-Pyrénées. J’avais déploré la décision unilatérale et brutale de mon successeur, annoncée en septembre 2008, de stopper ce projet pour le remplacer par une éventuelle ligne de tramway puis, plus tard, par une ligne de bus (BHNS) !" Il salue également "l’obstination du Sicoval qui porte ses fruits aujourd’hui" mais "déplore le temps perdu : alors que l’aboutissement du projet de 2006 aurait permis la mise en service du prolongement en 2013".

Pour Pierre Montoriol, président-fondateur de la société Hemodia basée à Labège, "c'est une excellente nouvelle. On avait un sacré problème d'encombrement dans cette zone. Cela va faciliter l'accessibilité et changer la vie de beaucoup de monde. Pour les entreprises, c'est également une très bonne chose sur le plan économique. Je comprends qu'il y avait des problèmes de coûts et des financements à trouver mais je pense que cette ligne sera très empruntée. François-Régis Valette a eu raison d'être pugnace."

© Rémi Benoit

Auteur : ML 
Partagez
 
Interview du jour
Le club éco - L'interview du jour
 
Jacques Gascuel,
Freemindtronic
Agenda économique
16.09.2014
9h30
Forum économique de Toulouse organisé par la CCI au Parc des expositions, débats animés par le journaliste économique Emmanuel Kessler
En savoir plus
13.11.2014 L'Académie de l'air et de l'espace et la 3AF organisent un Colloque International sur le thème "Présent et futur des drones civils" à la DGAC Paris, et en télétransmission vidéo à l'ENAC Toulouse.
En savoir plus
Articles les plus lus

    Toute l'actualité économique en Midi-Pyrénées avec la Quotidienne de 18h.

    Je m'inscris