Suivez-nous RSS Facebook Twitter

Pierre Cohen dénonce "une attaque personnelle" après un article sur l’augmentation de son indemnité

le 16/10/2012 à 17h46 — ObjectifNews.com
PolitiqueMidi-Pyrénées

Pierre Cohen, maire de Toulouse, tenait à justifier l'augmentation de son indemnité d'élu lors d'un point presse

Pierre Cohen dénonce "une attaque personnelle et une atteinte à son intégrité" après l'article de La Dépêche du Midi soulignant l'augmentation de 11% de son indemnité de maire votée au cours de l'été. Un point-presse a été organisé en urgence ce lundi 15 octobre pour permettre au maire de Toulouse de répondre à la polémique. Les rémunérations nettes de Pierre Cohen, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole sont désormais de 5 870€ contre 7 700€ lorsqu'il cumulait les fonctions de député et de maire. 

Une délibération votée cet été à l’unanimité par le Conseil municipal a autorisé l’augmentation du salaire de Pierre Cohen, maire de Toulouse : il perçoit désormais du Capitole 3 174,22 € bruts, contre 2 813 € auparavant, soit une augmentation de 361,22 €.

Pierre Cohen justifie le vote de cette délibération : "En renonçant à mon mandat de député, j'ai perdu mécaniquement mon indemnité de parlementaire. Mes rémunérations ont donc diminué et je suis passé de 7700€ nette à 5870€. Je n'ai donc pas fait croître mes ressources".

"Ce qui a été dit me touche personnellement, poursuit-il. C'est pourquoi je souhaitais donner quelques explications pour dénoncer l'interprétation qui peut être faite".

"C'est une attaque personnelle et une atteinte à mon intégrité", a dénoncé le maire de Toulouse qui considère comme une attaque personnelle l'origine de la polémique. "Le fait d'avoir décidé de ne plus cumuler les fonctions pose aussi la question du statut et de la rémunération d'un élu ayant un mandat unique. Il faut aussi pouvoir assumer ses missions."  

Une augmentation "en catimini"

L’ancien maire UMP de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, n’a quant à lui pas critiqué la décision sur le fond mais sur la forme : «Pierre Cohen et ses amis ont agi en catimini, peut-on lire dans Le Figaro. Le conseil municipal qui devait se prononcer sur ce choix était programmé fin juin, et il a été repoussé au beau milieu de l'été. Nous regrettons le manque de transparence. Nous pouvons parler d'opacité. Il s'agit quasiment d'une dissimulation ».

Hugues-Olivier Dumez
© Photo Rémi Benoit

Auteur : ML 
Partagez
 
Interview du jour
Le club éco - L'interview du jour
 
Anne-Sophie Catherineau


Agenda économique
29.01.2015 Midinnov, les rencontres pour innover en Midi-Pyrénées auront lieu le 29 janvier 2015 à l'espace Diagora Toulouse à Labège.
En savoir plus
11.03.2015 Enova, le salon des technologies en électronique, mesure, vision et optique, sera à Toulouse les 11 et 12 mars 2015 au Parc des expositions.
En savoir plus

Toute l'actualité économique en Midi-Pyrénées avec la Quotidienne de 18h.

Je m'inscris