Suivez-nous RSS Facebook Twitter

Le sondage exclusif sur les municipales à Toulouse fait réagir

le 25/02/2013 à 17h33 — ObjectifNews.com
PolitiqueMidi-Pyrénées

Gerard Onesta, Pierre Cohen, René Bouscatel, Christine de Veyrac et Jean-Luc Moudenc

A un an des municipales, Objectif News a sondé les intentions de vote des Toulousains. Selon le sondage Harris Interactive, Pierre Cohen arriverait largement en tête au second tour devant Jean-Luc Moudenc. Les résultats de l’enquête sont aussi riches d'enseignements concernant le 1er tour. Les réactions ont été nombreuses tout au long de la journée.

Les réactions sont nombreuses après la parution ce matin par Objectif News du premier sondage sur les municipales 2014. Un sondage réalisé par Harris Interactive entre le 31 janvier et le 4 février sur un échantillon de 1003 personnes représentatives des habitants de Toulouse.
Ce sondage mesure la popularité de 9 candidats potentiels ainsi que les intentions de vote au premier et second tour.
Résultat, au second tour, Pierre Cohen arriverait largement en tête face à Jean Luc Moudenc avec 57% des voix.
Pour le premier tour, le sondage a testé deux hypothèses : une liste commune UMP/UDI et deux listes séparées. Les enseignements sont nombreux, tant à droite qu’à gauche. On note un écart de 29 points dans les intentions de vote entre Jean-Luc Moudenc et Christine de Veyrac.

Tous les résultats du sondage sont publiés dans le nouveau numéro d’Objectif News actuellement en kiosque !

Les réactions

Jean-Luc Moudenc, UMP : "L’émiettement de l’opposition ne créé pas de dynamique"

"Ce sondage confirme l’ancrage de Toulouse à gauche même si nous n’avions pas besoin d’un sondage pour le savoir. Mais surtout il recommande à la droite de s’unir dès le premier tour. L’émiettement de l’opposition ne créé pas de dynamique. Il faut regarder les intentions de votre au premier tour (32% pour Jean-Luc Moudenc, 3% pour Christine de Veyrac, NDLR) avec attention. Les Toulousains estiment que je dois assurer le leadership de l'opposition municipale. C’est très net même si de mon côté je ne suis pas surpris. Ce sondage marque la marginalisation de l’étiquette centriste et cela aura sans doute une influence sur les discussions nationales entre l’UMP et l’UDI. Les intentions de vote montrent que l’étiquette UMP n’est pas un fardeau et que l’étiquette centriste n’est pas un sésame. Si nous parvenons à nous unir d’ici la fin du premier semestre, cela fera un électrochoc positif dans l’opinion des Toulousains et nous gagnerons automatiquement des points. Reconquérir Toulouse sera difficile mais ce sondage est pour moi encourageant. Nous sommes encore loin des municipales, la campagne n’a pas commencé et Pierre Cohen bénéficie encore à plein de la communication municipale. Bientôt ce sera projet contre projet."

Marie Déqué, Toulouse Metropole d’Europe : "Le poids politique de René Bouscatel sans candidature déclarée est réel"
"Très sincèrement, ce sondage est un électrochoc énorme, qui était nécessaire. Les rapports de force ne sont peut-être pas tout à fait à ce niveau-là mais c’est très instructif.
Notre groupe dit depuis longtemps qu’il faut un rassemblement au centre et à droite.
Si on regarde les chiffres, au 1er tour, le centre et la droite font 44%, soit plus que Pierre Cohen.  On observe également qu’au deuxième tour, les votes ne se reportent pas forcément sur celui qui est en tête au 1er tour. On observe qu'on n’arrive pas à thésauriser sur ces bons résultats. Il faut donc se poser la bonne question : qui est en mesure de gagner l’élection contre Pierre Cohen ?
Le poids politique de René Bouscatel, sans candidature déclarée, est réel. Il fait le double de Christine de Veyrac, qui est officiellement candidate. Le rassemblement est nécessaire et indispensable au premier tour et il faut ensuite décider d’une personnalité pour représenter ce rassemblement. Nous avions appelé à des états généraux. Nous avons déjà rencontré la plupart des personnalités de droite et du centre. Et nous souhaitons demander au sénateur Alain Chatillon de jouer le rôle de sage pour arbitrer."

Jean-Christophe Sellin, Front de Gauche: "La balle est dans le camp d’EELV"
"Globalement, la gauche est majoritaire et c’est cela qui compte, même si les rapports de force au sein de la gauche peuvent bouger. Je suis le moins connu de tous les candidats potentiels cités et je suis crédité de  6%, c’est un bon potentiel. Si l’on additionne les scores d’EELV et du Front de Gauche on arrive à presque 15%, il y a une belle dynamique. Il serait dommage de ne pas converger, nous sommes d’accord sur plusieurs sujets comme l’eau, le logement, la lutte contre l’austérité. J’ai sollicité EELV, la balle est dans leur camp. L’autre bonne nouvelle, c’est que nous sommes devant le Front National de Serge Laroze, qui est le candidat historique du FN à Toulouse. Je n’ai aucun commentaire à faire sur ce qu’il se passe à droite, même si je serais surpris qu’il y ai comme candidats Christine de Veyrac et René Bouscatel."

Gerard Onesta, EELV : "Nous sommes dans la position de faiseur de majorité"
"Selon ce sondage nous réalisons substantiellement plus qu’aux dernières législatives et présidentielles (score EELV à Toulouse : 4,3 % pour Eva Joly NDLR). Avec 8 % d’intentions de vote, nous ne sommes jamais parti d’aussi haut. Ce sondage est très positif, c’est une bonne entrée en matière. De plus si le score reste comme ça, aussi favorable à la gauche, alors il n’y aura plus le risque du ‘vote utile’. Si il y a l’assurance d’une majorité à gauche alors un rééquilibre se fera dans les forces de gauche. Ceci dit, nous tirerons le bilan de la municipalité Cohen à la fin du mandat, et il sera contrasté. Pour l’instant, je préfère rester sur le plaisir du jour. Nous sommes dans la position de faiseur de majorité, un score à deux chiffres pour EELV est possible à Toulouse. Bientôt nous allons élire des gens qui seront mandatés pour discuter avec les forces de gauche dont le parti de gauche de Jean Christophe Sellin."

Jean Iglesis, UDI 31 : "La candidature de Veyrac va monter en puissance. Elle est nécessaire, légitime"
"Tout d’abord, ce sondage a été réalisé avant le 4 février. Christine de Veyrac n’était pas encore officiellement candidate, ce qui explique son niveau de notoriété et l’éparpillement des voix. Ensuite, je suis très surpris par l’écart au second tour entre Pierre Cohen et Jean-Luc Moudenc, on constate une forte érosion des voix en faveur de Jean-Luc Moudenc par rapport à 2008 où il a perdu de justesse la Mairie. C’est surprenant et inquiétant. Il serait intéressant de tester un second tour avec d’autres hypothèses : Pierre Cohen contre Christine de Veyrac ou Cohen contre René Bouscatel par exemple. La candidature portée par Christine de Veyrac est légitime, nécessaire, et elle va monter en puissance. C’est une candidature de large ouverture, différente de la politique menée actuellement, dans la perpétuelle opposition PS / UMP."

Pierre Cohen, PS: n’a pas souhaité s’exprimer sur les résultats de ce sondage, affirmant qu’ "il se concentre sur son action".

Sophie Arutunian, Emmanuelle-Durand-Rodriguez, Paul Périé et Vincent Pléven
©photo Rémi Benoit

Auteur : ML 
Partagez
 
Interview du jour
Le club éco - L'interview du jour
 
Nathan Paucton,
Willty .
Agenda économique
24.10.2014
8h15
Un Colloque "les technologies au service de l’arboriculture" est organisé à Montauban par Arbotitech, centre d'innovation et de formation arboricole. La société Blue-Whale, Naio Technologies ou encore le CEA Tech participeront à cette journée d'échanges.
En savoir plus
04.11.2014
18h30
EuropaNova organise, en partenariat avec RTE, une conférence-débat sur le thème "Transition énergétique, le grand défi européen"dans les locaux de l'ENSEEIHT - Toulouse
Contact : contact@europanova.eu
12.11.2014 La Région Midi-Pyrénées organise le Rendez-vous de l'entreprise les 12 et 13 novembre à Diagora à Toulouse.
Contact : mc3@mc3com.com
13.11.2014 L’Académie de l’air et de l’espace et la 3AF organisent un colloque international les 13 et 14 novembre 2014 sur le thème « Présent et futur des drones civils » à la DGAC Paris et en télétransmission avec l’ENAC Toulouse.
En savoir plus

Toute l'actualité économique en Midi-Pyrénées avec la Quotidienne de 18h.

Je m'inscris