Suivez-nous RSS Facebook Twitter

Pierre Cohen 57%, Jean-Luc Moudenc 43% : le sondage qui fait parler Toulouse

le 25/02/2013 à 15h53 — ObjectifNews.com
PolitiqueMidi-Pyrénées

Le sondage Harris Interactive sur les intentions de vote des Toulousains au municipales 2014 publié par le nouveau numéro Objectif News mardi continue de provoquer des réactions des figures politiques locales. C’est à droite que les opinions divergent le plus sur l’opportunité ou non de mener un front commun pour battre Pierre Cohen.

37% d’intentions de vote pour Pierre Cohen au 1er tour, 57% au second tour : la municipalité actuelle, en position de force, n’a pas réagi le jour même au 1er sondage sur les municipales réalisé à un an de l’échéance, mais François Briançon, adjoint au Maire de Toulouse, estime aujourd’hui que "ces résultats nous incitent à poursuivre notre travail dans le calme et la sérénité. A l’heure où certains sont déjà dans la campagne électorale, la majorité municipale demeure entièrement tournée vers l’action. Depuis 5 ans, l’opposition municipale multiplie les contrevérités, les mensonges et les attaques personnelles. Ce sondage montre la clairvoyance des Toulousains face à ces discours passéistes et cette conception caricaturale du débat public. Il montre aussi le refus de l’inquiétante dérive conservatrice et réactionnaire de Jean-Luc Moudenc et de son entourage proche." Le ton est donné, même si l’équipe municipale affirme ne pas être en campagne. Pierre Cohen ironise quant à lui sur les réactions à ce sondage : "Même si ce n’est qu’un sondage à un an des élections, je suis satisfait, et mon concurrent est satisfait aussi ! Si cela permet de régler les problèmes à droite, c’est déjà ça !"

Légitimité à droite ?
En effet l’ancien maire UMP Jean-Luc Moudenc se félicite de son bon score au premier tour (32%). Mais les partisans de Christine de Veyrac (qui porte une candidature soutenue par l’UDI et le Modem) ne le voient pas de cet œil là. Pour eux les résultats du second tour (43% pour Jean-Luc Moudenc contre 57% pour Pierre Cohen), sont la preuve que le leader de l’UMP31 n’est pas la bonne personne pour mener la campagne électorale face à la municipalité actuelle. Jean-Luc Lagleize, président du Modem 31 se dit "contrarié par le fort score de Pierre Cohen." Il estime que "si l’on rentre dans une opposition PS / UMP, c’est perdu d’avance. Il ne faut pas monter une liste d’opposition mais une liste d’alternance, qui rassemble les toulousains, des humanistes de l’UMP au PRG en passant par le Modem. C’est pour cette raison que je crois en la candidature de Christine de Veyrac."

Un avis loin d’être partagé par l’Alliance centriste, l’une des formations qui composent l’UDI, représentée par Jean-Marie Belin. Il dénonce une candidature portée par un nom et non par un projet : "Occuper deux des trois dernières places, sur 9, est un premier verdict cruel" constate-il alors que sur les 9 personnalités testée par le sondage, Christine De Veyrac et Jean-Luc Forget (Modem) arrivent en bas de tableau avec chacun 3% d’intentions de vote au premier tour. "Comme il n'y a pas 32% d'électeurs UMP à Toulouse, c'est bien qu'un électorat centriste se trouve trouve caché dans ce tiers des électeurs Toulousains, et que l'"identité" centriste de Jean-Luc Moudenc est une réalité incontournable. Par ailleurs, si ces chiffres se confirment dans les 3 mois qui viennent (et notamment le rapport de 1 à 10 entre l'UMP et l'UDI !) il sera alors urgent de faire la synthèse des projets et de constituer une seule liste d'opposition du Centre et de la Droite. Quitte à régler plus tard la question de la rivalité et du leadership."

Régis Godec, serein

Président du groupe EELV à la Mairie de Toulouse, Régis Godec confirme les propos de Gérard Ontesta à propos du sondage : "nous ne sommes jamais partis d’aussi haut (8% au premier tour NDLR), ce qui nous encourage à prolonger notre action, notamment sur les transports". Mais alors que Gerard Onesta affirmait mardi que des discussions seront prochainement engagées avec le parti de gauche de Jean-Christophe Sellin (lire notre article), Régis Godec nuance : "nous seront prêts à discuter avec toutes les personnes qui adhèrent à notre projet mais nous ne sommes pas demandeurs de ralliement. Je n’ai pas cette vision datée de la politique qui vise seulement à faire des accords entre les partis. Il faut adhérer à un projet, des valeurs."
 
Pierre Izard et Martin Malvy, observateurs satisfaits
Également interrogé sur leurs sentiments à propos de ce sondage Pierre Izard, le président PS du Conseil général affirme que "ce sondage me confirme dans l'idée que la droite ne s'est pas remise du départ de Dominique Baudis. Elle est désunie et ne fait pas le poids face à Pierre Cohen. Le maire de Toulouse confirme de son côté son leadership  et manifestement les Toulousains reconnaissent son action pour la ville. Autre enseignement du sondage, pour l'instant, le contexte national n'a pas d'influence sur les municipales. Je ne sais pas quel sera le retentissement de la crise sur les élections locales". Même position pour Martin Malvy, président de la région Midi-Pyrénées : "Je ne suis pas surpris. Ce sondage confirme la confiance des Toulousains dans l’action menée par Pierre Cohen".

Pierre Lacaze, grand oublié ?
La colère gronde en revanche du côté du Parti communiste. Pierre Lacaze, secrétaire départemental du PCF en Haute-Garonne s'est dit de son côté "très mécontent que le Parti Communiste français ait été oublié dans cet article et ce sondage." La gauche, outre Pierre Cohen, y est représentée par Sandra Torremocha de Lutte Ouvrière et Jean-Christophe Sellin du Front de Gauche. " Pour l'instant nous n'avons pas désigné de candidat et le Parti de gauche représenté par Jean-Christophe Sellin n'est qu'une des 9 composantes du Front de Gauche" précise Pierre Lacaze.

Retrouvez tous les résultats du sondage dans le dernier numéro d’Objectif News, actuellement en kiosque !

Sophie Arutunian et Emmanuelle Durand-Rodriguez

©EDR

Auteur : ML 
Partagez
 
Interview du jour
Le club éco - L'interview du jour
 
Karine Cottin,
lauréate des Tribune Women's Awards Objectif News.
Agenda économique
26.09.2014
18h
La Nuit Européenne des Chercheurs sera l'occasion pour le grand public de rencontrer les chercheurs, en accès libre et gratui, à la Cité de l'Espace de Toulouse (de 18h00 à minuit) et au Cinémovida, à Albi (de 19h00 à 23h30).
Contact : helene.pierre@univ-toulouse.fr
02.10.2014
12h15
Le Club Entreprises de la Table Ovale organise un déjeuner-débat sur le thème des "Escroqueries liées aux Ordres de Virement Internationaux"
Contact : contact@clubentreprisesdelatableovale.com
14.10.2014
8h30
L'ATEE Midi-Pyrénées, le pôle Derbi et MPI organisent un colloque autour de la problématique des Smart Grids énergétiques. Des intervenants du monde économique, institutionnel et de la recherche débattront sur ce thème
En savoir plus
16.10.2014
13h
10e Journée de la Logistique, à Entiore (Quint-Fonsegrives), organisée par le Club logistique du Sud-Ouest
En savoir plus

Toute l'actualité économique en Midi-Pyrénées avec la Quotidienne de 18h.

Je m'inscris