Suivez-nous RSS Facebook Twitter

Législatives, entre ralliements et désistements le second tour se prépare

le 13/06/2012 à 10h05 — ObjectifNews.com
PolitiqueMidi-Pyrénées

Les accords pour le second tour se précisent

Les résultats du premier tour des élections législatives sont désormais connus. L’heure est aux désistements ou aux soutiens envers les candidats qualifiés pour le second tour. En Haute-Garonne, les accords nationaux entre le PS et Europe Écologie Les-Verts ont été respectés. Les dissidents PS ont pour la plupart choisi de respecter la discipline de parti.

Le Centre n’a pas encore donné officiellement sa consigne de vote pour le second tour. Une réunion avec les candidats radicaux, du Nouveau Centre et du Modem se déroulera ce soir à 18h30. Ils décideront de la position à adopter. Ainsi Jean-Jacques Bolzan, candidat du Parti radical sur la 1ére circonscription et qui a réuni 3,18 % des électeurs, n’a pas encore donné sa position. Comme Laurence Massat Guiraud-Chaumeil, candidate du même parti sur la 3e circonscription et qui a réalisé un score de 3,23 %. Jean-Luc Moudenc, candidat de l’UMP sur la 3e circonscription a néanmoins indiqué que le Parti radical lui avait "assuré son soutien ce matin".

A l’UMP, on estime que rien n’est joué. Sur la 3e circonscription, Jean-Luc Moudenc, profitant des divisions à gauche, est arrivé en tête avec 35,14 % des voix : « C’est un résultat encourageant dans un contexte de poussée de la gauche. J’ai créé une dynamique. Je suis celui qui est le plus à même de rassembler. Parmi les électeurs qui ont choisi un candidat non qualifié pour le second tour, ils se retrouveront plus facilement dans notre candidature de large rassemblement que dans celle du candidat ami de l’extrême-gauche. François Simon est dans le clivage. Les électeurs ont voté pour Alain Fillola car c’est leur maire et leur conseiller général mais maintenant je leur dis : "Utilisez la liberté dont vous avez fait preuve en votant pour lui et allez jusqu’au bout. » Mais François Simon, son adversaire du second tour a réalisé un score de 22,4 %. Et le candidat dissident du PS, Alain Fillola, ne se maintient pas au second tour après avoir obtenu 21,36 % des suffrages. Le PS a donc des réserves de voix.

Dans la 4ème circonscription, Bertrand Serp, avec un résultat de 21,27 %, appelle « à une mobilisation générale. Mon score n’est pas déshonorant, j’étais le seul à avoir une dissidence sur ma circonscription », souligne t-il. Le candidat affirme avoir le soutien d’Alexandre Trillou (1,15 %) de l’Alliance centriste et de Sandra Mourgues (0,55 %, divers droite). Sacha Briand, sur la 1ère circonscription avec un score de 23,34 %, appelle lui aussi au rassemblement. « Les gens ne se sont pas retrouvés dans les 17 candidatures. Un certain nombre ont préféré attendre dimanche prochain pour la finale. J’appelle au rassemblement de toute la droite et du centre pour le second tour. Le Parti Radical se prononcera, je ne doute pas de leur soutien. »

Nicolas Bonleux, candidat UMP sur la 2ème circonscription, n'a pas reçu de soutiens pour le second tour. Avec 21,63 %, la tâche ne sera pas aisée face à Gérard Bapt du PS qui réunit 46,38 % des électeurs. Nicolas Bonleux n'en est pas moins découragé. « Je suis satisfait d'être arrivé au premier tour face à un candidat élu depuis 1978. Dimanche prochain c'est gagnable, cela va se jouer sur la mobilisation. Les bureaux de vote les plus favorables à l'UMP ont aussi connu les plus forts taux d'abstention », argumente t-il.

La situation ne sera pas plus simple pour Dominique Faure, candidate UMP et du Parti Radical Valoisien, sur la 10ème circonscription. Face à Kader Arif, ministre délégué aux Anciens combattants, à 30,84 %, Dominique Faure obtient 24,41 % des voix.  Dans un communiqué, elle point le statut de son adversaire. « Face à un ministre-candidat qui ne siégera pas à l’Assemblée nationale et se désistera en faveur de sa suppléante, je les invite donc à faire le choix du vrai changement en votant pour une femme d’entreprise issue de la société civile qui honorera par son travail, sa présence et son engagement les couleurs du Lauragais. »

En attendant, les meetings d'entre deux-tours s'organisent. Dominique Faure recevra le soutien de l'ancien 1er ministre, Jean-Pierre Raffarin et du sénateur-maire de Revel, Alain Chatillon. Tous deux tiendront une conférence de presse mercredi 13 juin avant le meeting organisé à la salle polyvalente de Saint-Orens de Gameville à 18h15. Alain Chatillon, accompagné de Jean-Luc Moudenc, viendra soutenir Bertrand Serp jeudi à 20h30. Le lieu n'est pas encore connu.

Au PS, les candidats dissidents se sont désistés au profit de ceux investis par le parti. Et Europe Ecologie Les Verts (EELV) a apporté son soutien aux personnalités du PS en tête au 1er tour.

Ainsi, Alain Fillola, arrivé en troisième position sur la 3ème circonscription avec 21,36 % des voix ,se retire au profit de François Simon, candidat d’Europe Ecologie Les verts investi également par le PS au titre de l’accord national conclu par les deux partis. « C’est parce que j’ai mené campagne dans l’honneur, dans la dignité et dans la fidélité à François Hollande que je ne créerai pas les conditions de la division en maintenant ma candidature. J’appelle solennellement à voter, dimanche 17 juin, pour François Simon à qui il appartient maintenant de rassembler la majorité la plus large possible autour du projet présidentiel », a indiqué dans un communiqué le maire de Balma. Même attitude pour Gilbert Hébrard, dissident PS sur la 10e circonscription. Ses 16,02 % de suffrages peuvent venir renforcer les 30,84 % de Kader Arif, le candidat officiel du PS et ministre délégué aux Anciens combattants. Le conseiller général appelle à voter pour le ministre.

Sur la 9e circonscription, Christophe Borgel, le candidat du PS arrive en tête. Il réalise un score de 29,88 %. « Je suis très satisfait de ce résultat qui me place en tête à près de 30 % et largement devant Elisabeth Pouchelon, la candidate UMP. J’appelle au rassemblement de la gauche et des écologistes. » Thierry Cotelle, élu MRC mais candidat sur la circonscription sous l'étiquette Divers Gauche arrive en 3ème position avec 15,04 % des voix derrière Elisabeth Pouchelon à 20,68 %. Ce dernier n'a pas encore donné sa position pour le second tour, il le fera « avant mercredi ». Christophe Borgel a rappelé que le PS a un accord de désistement systématique avec le MRC. Néanmoins Thierry Cotelle ne se présente pas sous cette étiquette.

Gérard Bapt, candidat PS sur la 2e circonscription, n’a pas trop à s’en faire avec 46,38 % des voix réunies. Il a indiqué avoir reçu le soutien de Charles Marziani du Front de Gauche et de Cécile Peguin, d’Europe Ecologie Les Verts. Catherine Lemorton, en tête sur la 1ère circonscription avec 43,63 %, recevra également le sourtien d’EELV: « Mon score se situe autour de 44 %, c’est donc gagnable dimanche prochain. Néanmoins, j’ai encore une semaine de bataille à mener. Europe Ecologie Les Verts va voter pour moi, leur logo est sur ma nouvelle profession de foi. »

François Simon tiendra d’ailleurs un meeting demain soir avec Martin Malvy, le président du Conseil régional de Midi-Pyrénées, Pierre Izard, le président du Conseil général de Haute-Garonne et Pierre Cohen, le maire de Toulouse. Ce dernier n’avait pas jusqu’à maintenant manifesté son soutien de manière forte au candidat EELV. Il semble que cela change pour le second tour. Lors de ce meeting à 19h30 salle de Limayrac, Cécile Duflot, ministre du Logement et Manuel Valls, ministre de l’Intérieur seront présents également.

Le président PS du Conseil général de Haute-Garonne, Pierre Izard, s’est voulu rassembleur en parlant des résultats comme « un encouragement à unir et à rassembler nos forces et nos suffrages Dimanche 17 juin autour des candidats de la majorité présidentielle, dans le respect de chacun, pour donner à François Hollande la majorité forte dont il a besoin à l’Assemblée Nationale pour conduire le changement et tenir les engagements pris devant les Français ».

Le Front National attend lui la consigne de vote de Marine Le Pen mais Serge Laroze, candidat sur la 7e circonscription, indique déjà : « Nous ne donnerons pas de consigne de vote pour le second tour ».

Wilfried Pinson

Auteur : ML 
Partagez
 
Interview du jour
Le club éco - L'interview du jour
 
Gérard Vidal,
président de la fédération régionale des buralistes de Midi-Pyrénées
Agenda économique
11.09.2014
8h30
Journée sur le thème du management et du bien-être au travail, à la CCI de Toulouse
En savoir plus
16.09.2014
9h30
Forum économique de Toulouse organisé par la CCI au Parc des expositions, débats animés par le journaliste économique Emmanuel Kessler
En savoir plus
26.09.2014 "Toulouse à Table". 1re édition de la "fête du bien-vivre". Du 26 au 28 septembre
En savoir plus
13.11.2014 L'Académie de l'air et de l'espace et la 3AF organisent un Colloque International sur le thème "Présent et futur des drones civils" à la DGAC Paris, et en télétransmission vidéo à l'ENAC Toulouse.
En savoir plus

Toute l'actualité économique en Midi-Pyrénées avec la Quotidienne de 18h.

Je m'inscris