Loading
Please wait

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

Hello! Tenez-vous informés des derniers posts en vous inscrivant à notre newsletter.

TOP

Banque : La banque lettone ABLV non secourue par la BCE

C’est officiel, la Banque Centrale Européenne à, samedi, déclaré “en état de faillite ou faillite probable”, la banque ABLV, troisième banque commerciale en Lettonie, qui a vu sa situation se dégrader fortement après des accusations de blanchiment d’argent lancé par Washington.

La Banque centrale européenne (BCE) avait commencé par imposer lundi dernier le gel des paiements à ABLV, ceci, qui en plus d’être une mesure plus que inédite, permettra d’éviter une perte de fonds sévère, puis cinq jours plus tard, Francfort a déclaré que la banque lettone n’était en réalité plus fiable.

La BCE s’est même justifié à travers un communiqué, en parlant des liquidités insuffisantes de la banque ABLV et qui “ ne sera probablement pas en mesure de payer ses dettes” et ainsi à “résister à des retraits massifs de dépôts” de ses clients plus que paniqués, après la fin du gel.

Quant à la banque, elle se défend en parlant de sabotage et assure avoir pris toutes les dispositions nécessaires la semaine dernière, avec par exemple l’entrée dans ses caisses d’une somme dégagée de “1,36 milliards d’euros en quatre jours ouvrés”.

“C’était tout à fait suffisant pour que la banque reprenne ses paiements et honore tous ses engagements envers ses clients, mais en raison de considérations politiques, nous n’y avons pas été autorisés”, a réagi le groupe dans un communiqué repris par l’agence BNS.

Une situation qui s’est très rapidement détériorée le 13 février dernier après la décision du département du Trésor américain de définir la banque lettone comme étant un établissement “de première importance en matière de blanchiment d’argent”. Le groupe bancaire serait même impliqué dans des programmes d’armements illégaux en Corée du Nord.

Une situation de laquelle il sera compliqué de s’extraire pour le groupe letton.