Loading
Please wait

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

Hello! Tenez-vous informés des derniers posts en vous inscrivant à notre newsletter.

TOP

Cuisine : Comment diminuer sa consommation de sel ?

La dose de sel conseillé par l’Organisation Mondiale de la Santé est de 5 gramme par jour. Une dose que l’on a (trop) souvent tendance à dépasser, ce qui n’est pas bon pour notre santé. Est-ce donc possible de se déshabituer du sel, dont on abuse beaucoup ?

L’OMS, ou Organisation Mondiale de la Santé, s’alarme sur la consommation croissante de sel, qui selon elle, si elle était surveillée par les consommateurs, permettrait d’éviter plus de 2,5 millions de décès tous les ans. Mais comment réussir à se passer de ce révélateur de goût, cet aliment qui bonifie nos assiettes ?

En effet, il est compliqué de se passer de son goût si singulier et prononcé. Pour Raphaël Haumont, chimiste, mais aussi auteur, chercheur et enseignant : “Lorsque l’on déguste un aliment salé pour la première fois, les cristaux de sel se dissolvent dans la salive et libèrent leurs ions dans les membranes de notre bouche. Celles-ci envoient alors directement des impulsions électrique au cerveau pour lui communiquer l’information. La réaction est immédiate”, détails t-il.

Ajoutez à cela que, le sel, faisant partie intégrante des cultures culinaires des pays occidentaux, est un aliment auquel on se familiarise très jeune. C’est donc une habitude qui a été prise très tôt chez la majorité des personne. À un tel point, qu’il est très commun de voir des personnes saler leurs assiettes avant même d’avoir goûté le plat en question.

Mais comment donc faire afin de se passer de cette mauvaise habitude ? Toujours selon Raphaël Haumont : “On rééduque nos papilles […] comme lorsque l’on arrête une drogue, il faut donc passer par une épreuve de sevrage”.

Le fait de diminuer au fur et mesure sa dose de sel, en enlevant un gramme par jour par exemple, peut aider la diminution de notre consommation. En plus de cela : “Les papilles sont des cellules qui se régénèrent en deux trois semaines. C’est donc le temps qu’il faut pour les rééduquer”.