Loading
Please wait

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

Hello! Tenez-vous informés des derniers posts en vous inscrivant à notre newsletter.

TOP

Cuisine : La restauration du futur

Nous sommes en 2030. Laissons-nous aller à imaginer la cuisine ou le restaurant du futur : le client s’installe à une table, dans un environnement très épuré, high-tech. Les cartes apparaissent devant lui en hologramme, grâce à la réalité augmentée. Lorsque le serveur arrive pour prendre la commande, il entend un léger vrombissement, presque imperceptible. Oui, les drones ont fait des progrès considérables et sont (presque) silencieux. Une telle histoire appartient-elle au domaine de la science-fiction ? En ce début d’année 2018, où les innovations dans l’agroalimentaire ont été au coeur de toutes les attentions high-tech, la question se pose vraiment.

  • Le service par drones ?

L’expérience a déjà été tentée il y a peu, à Singapour. Les clients du music bar et restaurant Timbre The Substation peuvent assister depuis quelques mois à un étrange ballet aérien : une flotte de petits quadricoptères est présente pour assister les serveurs. Développés par l’entreprise locale Infinium Robotics, ils sont capables de porter en totale autonomie de la vaisselle, des plats ou des boissons, de la cuisine à la salle.Attention, le but n’est pas (pour l’instant) de remplacer la main d’oeuvre humaine. Les drones ne vont pas jusqu’aux tables des clients mais sont déployés pour éviter aux serveurs d’avoir à parcourir une distance trop importante pendant leur service. Les aéronefs font la navette entre la cuisine et un point spécifique de la salle, où une personne en chair et en os prend alors le relais pour l’interaction directe avec les clients.

  • L’intelligence artificielle dans les cuisines ?

Il n’y a qu’à s’intéresser à ce que peut déjà faire Chef Watson, pourtant au tout début de son développement. Concernant la robotique, plusieurs initiatives ont vu le jour, montrant avec une quasi-certitude que les robots seront aptes d’ici quelques années à entrer de manière efficace dans les cuisines. Ainsi la DARPA, l’Agence pour les projets de recherche avancée et défense aux Etats-Unis, a monté une équipe de chercheurs à l’université du Maryland, afin d’élaborer une nouvelle génération de robots à intelligence cognitive, capable d’apprendre et d’enregistrer des tâches uniquement en visionnant des vidéos. A partir de tutoriels YouTube, le « cuisinier mécanique » a pu sélectionner les ustensiles et les ingrédients dont il avait besoin et les utiliser avec précision. Le robot le plus élaboré est peut-être celui développé par Moley Robotics et Shadow Robot après plus de vingt ans de R&D. Formé de deux bras mécaniques, il reproduit de manière très précise les gestes qui lui ont été appris au préalable et peut refaire ainsi plusieurs centaines de recettes. Même si le concept est prometteur, il faudra donc attendre encore plusieurs années avant de voir des plats imprimés dans nos assiettes. Et comme pour chaque innovation technologique arrivant à destination du grand public, attendre les législations qui l’encadreront.