Cuisine : Les nouvelles tendances culinaires made in France - Objectif News

Cuisine : Les nouvelles tendances culinaires made in France

Aujourd’hui, la gastronomie est devenue un voyage multiculturel. En se baladant en ville à Paris, on découvre des restaurants venus de tous les horizons. En effet, en passant par la cuisine venue d’Asie ou encore le fameux «hamburger» si apprécié des Français, les restaurateurs ne manquent pas d’innovations pour faire découvrir de nouvelles saveurs inspirées de notre beau pays.

La France est un pays ou le sentiment de traditionalisme pousse à soutenir la gastronomie et ainsi participer à la croissance d’une activité économique grandissante.

La France est dorénavant source d’inspiration pour les entrepreneurs qui tiennent à faire de cette «junkfood» un véritable objet de gastronomie.

En effet, les petites restaurations se sont multipliées notamment dans les grandes villes. Les jeunes sont devenues une clientèle privilégiée pour les nouveaux entrepreneurs. La différence avec les enseignes de chaînes alimentaires comme Mcdonald’s, c’est que la nouvelle restauration met l’accent sur le « fait maison ».

Quand on sait que le hamburger de la chaîne rapporte en moyenne 500 calories, soit presque 1/3 des besoins journaliers pour un homme, on comprend la nécessité d’une gastronomie abordable plus saine.

Que ce soit en France ou à l’étranger, les consommateurs recherchent des produits authentiques et souhaitent privilégier un retour aux sources. Bien que le prix des articles bio reste un frein, car plus élevés que les produits « standards », la prise de conscience collective tend à cibler cette tendance.

Retour à une cuisine plus traditionnelle

À cette prise de conscience, s’ajoute une montée de la culture locale. Depuis quelques années, on observe un retour aux racines, une envie et un besoin du consommateur de redécouvrir sa culture culinaire.

La tendance « locavore » devrait donc se confirmer et s’intensifier. Le consommateur a le sentiment de manger mieux, de manger des produits plus frais, plus sains. Une étude menée par l’observatoire Ipsos montre que nous, français, sommes moins enclins à intégrer les nouvelles tendances en matière d’alimentation. Nous sommes moins réceptifs, bien que curieux. Mais les nouveautés restent majoritairement « boudées », au profit de nos plats traditionnels.

Ces articles vont vous intéresser