Décoration : l'électrique de Meljac, ou la rencontre du détail et de la déco - Objectif News

Décoration : l'électrique de Meljac, ou la rencontre du détail et de la déco

Les objets déco à appareillage électrique sont très inspiré de la décoration des années Art Déco. Leur retour au-devant de la scène de la décoration se fait de plus en plus ressentir, tout comme ses prix. Exemple avec la société Meljac.

Envie d’un interrupteur bijou papillon en bronze orné de labradorite, ce magnifique minéral du groupe des silicates,et réalisé, bien sûr, sur-mesure ? Il vous faudra alors débourser la bagatelle de 4 741 euros, prix de l’excellent travail artistique des ateliers de la société Meljac.

Cette société, qui est classée au patrimoine vivant, a été créée il y a maintenant 25 ans, par André Bousquet. Cet électricien de formation a choisi de miser sur l’électrique dans un marché saturé par le plastique. Et pour tirer son épingle du jeu, l’entrepreneur a la merveilleuse idée de revisiter l’utilisation et les formes habituelles du métal, et plus particulièrement du laiton. Cette entreprise, qui puise son inspiration dans le style Art Déco, a pour signature sur ces œuvres, un petit levier en forme de goutte d’eau qui a pour but d’actionner en va-et-vient l’interrupteur.

Le directeur général de l’entreprise, Jean Pierre Lagarde explique que l’entreprise “occupe un marché de niche”. L’entreprise a d’ailleurs déjà été mandatée par des établissements tels que le Ritz ou encore le Meurice, qui raffolent des produits personnalisés qu’est capable de produire la société d’André Bousquet.

Mais les particuliers peuvent eux aussi profiter du raffinement de la marque Meljac, qui propose des objets de décoration personnalisés à partir de 90 euros.

Un monde ou la décoration et le détail se marient, et qui est abordable pour tous, grands hôtels ou petit salon.

Ces articles vont vous intéresser