Loading
Please wait

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

Hello! Tenez-vous informés des derniers posts en vous inscrivant à notre newsletter.

TOP

Sport : La mise au point de Zidane concernant son futur

Alors que les rumeurs concernant l’avenir en dents de scie de “Zizou” à la tête du Real de Madrid vont bon train, le concerné a voulu mettre au clair les choses avec la presse. Et rassuré vous, Zinedine Zidane n’a absolument pas l’intention de partir de la maison blanche.

“C’est vraiment très usant. Très clairement, il peut y avoir un moment où il faut absolument un changement, pas seulement pour l’entraîneur, mais pour tout le monde. Ce n’est pas encore le moment, mais ça va arriver. Ce métier est usant, mais c’est encore plus le cas ici.”

Cette sortie médiatique de Zinedine Zidane, a poussé les médias ibériques à croire et vantés les envies de départ du champion du monde 98 en fin de saison. Son envie de prendre du recul avec le club de la capitale espagnole serait liée à la forte pression mise sur ces épaules, et pas aidée par la saison en dents de scie des joueurs madrilènes. Ce qui laisse place a des bruits de couloir divers et varié, notamment concernant une envie de l’ancien numéro 5 du club aux 12 Ligue des Champion, de prendre les reines de l’équipe nationale Française.

Une envie d’ailleurs totalement démentie par l’intéressé

Au cours d’une conférence de presse donnée mardi au centre d’entraînement du Real, Zinedine Zidane en a profité pour mettre les choses au clair avec la presse espagnole, grande adepte de scoops : “Je profite chaque jour et c’est beaucoup d’efforts, mais je suis jeune. Je n’ai pas 80 ans pour dire que je suis fatigué. J’en ai 45, j’ai de la marge […] Tant que je ne me fatigue pas de ce travail, je vais continuer. Je suis bien ici et je vais me battre. Après, c’est au jour le jour. Peu importe si tu as un contrat long ou non. Après, on verra. Si je continue, avant la fin de saison, je vous dirai. Juste avant”, à lancé avec humour le coach des Madrilènes.

Un discours qui en rattrape un autre, au plus grand bonheur des socios madridista, et au grand dam des supporters de l’équipe de France.