Loading
Please wait

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

Hello! Tenez-vous informés des derniers posts en vous inscrivant à notre newsletter.

TOP

Sport : Paris bien trop fort pour l’OM

Alors que les Olympiens étaient opposés au Paris Saint-Germain dimanche soir ainsi que mercredi soir pour une double confrontation en trois jours, les joueurs d’Unai Emery leur ont infligé deux grands revers, avec deux fois le score fleuve de 3-0. Deux valises qui devraient laisser des traces chez les joueurs de l’Olympique de Marseille.

C’était le début de dix jours de folie pour les abonnés du Parc des Princes. En effet, en plus d’accueillir le Real de Madrid pour ce qui est (pour l’instant) le match le plus important de la saison, le 6 mars prochain, le PSG a disputé deux clasicos en l’espace de trois jours dans son antre porte d’Auteuil (un en Ligue 1, l’autre en Coupe de France). Et en attendant le match contre la Casa Blanca, les joueurs du PSG se sont entraîné sérieusement face à l’OM afin de préparer au mieux ce (vrai) choc. Ainsi, les protégés de Nasser Al Khelaifi se sont imposé deux fois trois zéros face aux olympiens. Deux résultats donc, qui confirme la supériorité du club parisien sur celui de l’OM, qui n’a plus battu le club de la capitale depuis novembre 2011 tout de même. Deux défaites qui sont dur a digérer, que ce soit pour les supporters comme pour les joueurs.

L’OM lucide sur son infériorité

Une déception donc, pour les Marseillais, à l’image de Luis Gustavo : “C’est très difficile de parler maintenant. On va encore regarder le match pour apprendre, pour notre expérience et pour qu’on fasse moins d’erreurs. Le score n’est pas logique, mais tous les petits détails font la différence. On a perdu, on va travailler pour s’améliorer et pour relever la tête dès dimanche”, confie le milieu brésilien.

Des défaites qui font mesurer l’écart entre les deux clubs, comme le souligne le capitaine de l’OM, Steve Mandanda : “Ca montre l’écart qu’il y a entre les deux équipes. Aujourd’hui (hier), on ne peut même pas être déçu parce qu’il nous sont supérieurs. On a dépensé énormément d’énergie et on a manqué de lucidité dans les moments importants […] On voit tout ce qu’il nous reste à faire pour se rapprocher de ce genre d’équipe. »

Deux matchs qui laisseront des traces dans les esprits du côté de Marseille, mais plus d’inquiétude, les Phocéens ne croiseront plus le Paris Saint-Germain avant l’année prochaine.